Quizz

Tests of personality - tests de personnalité

Principes

Dans un couple ou une relation en général, il arrive des désaccords où chacun est persuadé d’avoir raison. Pourtant vous savez que la plupart des gens partagerait votre avis !!!      

Sur ??

Grâce au Quizz de la semaine, demandez aux internautes leur avis sur votre désaccord et considerez ce qu’ils en pensent.

Envoyez-nous (contact) le contexte puis la question de désaccord qui vous concerne et nous solliciterons l’avis de nos internautes.

News

Historique des quizz

1) Tic et Princesse

Pensez-vous que de rendre son partenaire 100% fautif est une approche constructive ?

Tic et Princesse se séparent après 7 ans de vie commune. Ils pensent tous les 2 que c’est un gachis. Mais même si leur amour l’un pour l’autre persiste, le quotidien génère plus de négatif que de positif. Tic pense que ce gachis est une corresponsabilité et accepte sa part. Quand Princesse considère que Tic est responsable à 100% du gachis. Tic considère que d’être tenu responsable à 100% de l’échec d’une relation est innacceptable et que ce jugement bloque toutes possibilités de réconciliation.

198 témoignages – Juillet 2019

Oui
23 12%
Non
175 88%

2) Martine et Li

Est-ce que Martine doit suivre ses parents et demander à Li de ne pas venir ?

Li (31 ans) et Martine (23 ans) sont en couple depuis 4 ans sans habiter sous le même toit. Malheureusement pour eux, leurs parents respectifs ne supportent pas cette relation. Martine vient d’obtenir son diplôme de Kiné fin juin. Mais ses parents refusent de venir à la remise des diplômes si Li est présent. Li et Martine sont en phase mais ils doivent prendre une décision forte.

94 témoignages – Septembre 2019

Oui
11 12%
Non
83 88%

3) Jean et Albertine

Est-ce que Jean a bien fait de quitter Albertine ?

Albertine et Jean, la cinquantaine, sont en couple depuis 3,5 ans. Chacun ont 2 enfants (14 à 20 ans), ils vivent côte à côte dans 2 appartements mitoyens, même si Jean dort chez Albertine. Albertine ne veut pas se marier (pour l’instant). Elle veut garder sa liberté et son intimité avec ses enfants. Ses enfants aussi.

Si toute la petite « famille » s’entend bien, depuis quelques mois la relation entre Albertine et Jean se tend à travers de nombreuses mini séparations. Albertine a déjà quitté Jean au début de leur relation pour un ex qu’elle pensait toujours aimer. Et même si elle est revenue avec Jean, elle souhaite toujours garder contact avec son ex qui fait parti du groupe d’amis très proches d’Albertine. Albertine refuse de comprendre que si un de ses amis glisse ses mains sous ses vêtements pour un petit massage pendant un slow, cela peut toucher Jean. Albertine veut garder sa liberté de célibataire dans ses occasions là.

Les amis d’Albertine sont d’ailleurs venus exprimer leur mécontentement auprès de Jean, sur la qualité de la relation de Jean avec Albertine. C’est la goutte d’eau pour Jean, et le couple va se séparer. Sauf que …

 

Terrible nouvelle. Albertine vient d’être diagnostiquée avec un cancer du sein, et l’ablation totale du sein est annoncée. Jean a perdu sa première femme et mère de ses enfants, à l’âge de 32 ans, de cette même maladie. Est-ce le destin qui face à une terrible épreuve va rapprocher le couple ou au contraire entériner la séparation ?

 Albertine et ses amis considèrent que la séparation n’est plus un sujet de discussion … pour l’instant. Il faut se serrer les coudes, et se séparer seulement après.

Jean est désemparé. Il est prêt à soutenir Albertine dans cette terrible épreuve, qu’il a déjà rencontrée. Mais il a besoin qu’Albertine s’engage enfin dans une famille recomposée. Fini la grande proximité avec un ex, les mains baladeuses avec les amis …. Il faut qu’Albertine choisisse. Mais Albertine refuse de choisir.

Albertine considère que sa priorité est sa maladie et qu’elle a besoin de soutien. Elle n’a pas besoin d’histoire de couple, surtout pour des choses qu’elle considère futiles. Et de toutes les manières, elle n’a besoin de personne. Si Jean veut partir, qu’il parte.

 

Jean décide de rester. La veille de l’hospitalisation d’Albertine qui va être opérée dans 2 jours, Albertine va chercher Jean à la gare pour le déposer à la maison puis va chercher un châle chez ses amis. Jean en attendant va préparer un apéro dinatoire en amoureux mais il partage son inquiétude : « quand Albertine va chez ses amis cela ne dure jamais 5 minutes ». Jean prépare l’apéro dinatoire et attend, attend. Finalement 2 heures après Albertine rentre vers 20h. Albertine avait besoin du réconfort de ses amis avant cette lourde opération mutilante et terrifiante.

Pour Jean, cela suffit. Se serrer les coudes, oui, mais ensemble.  Jean annonce à Albertine qu’il la quitte. Elle ne pourra plus compter sur son soutien

A-t-il bien fait ? Oui – Non

 

Suite : Jean a retrouvé Albertine au réveil de son opération, et l’a accompagnée pendant la période précédant la rémission. Albertine est maintenant en rémission depuis 4 ans. Il lui reste néanmoins l’empreinte corporelle et le traumatisme psychologique de cette maladie. Ils ont réessayé  pendant 2 ans de vivre côte à côte. Mais Jean et Albertine sont séparés aujourd’hui définitivement. Leur couple n’a pas survécu à cette épreuve. D’ailleurs Jean vient d’apprendre pendant l’écriture de ce texte, que si Albertine a accepté le retour de Jean à l’hôpital, c’est juste qu’Albertine fût trop déconcertée et affaiblie pour refuser sa présence.

25 témoignages – Décembre 2019

Oui
20 80%
Non
5 20%

– Oui – « Albertine à été claire du début qu’elle ne voulait rien de sérieux. Et qu’elle ne donnera jamais ce que Jean avait comme attente »
– Oui – « Il était manipulé »
– Yes – « Malgré la maladie, Albertine ne semblait pas accorder de l’importance dans sa relation, ni dans le soutien que lui apporte Jean. Ce n’est pas forcément à blamer mais si leur relation n’était déjà pas très bonne et qu’en plus en période difficile les efforts que fait Jean ne semblent pas suffisant ni nécessaire, alors il fallait qu’il la quitte s’il ne voulait pas s’épuiser lui-même en donnant de son énergie inutilement. »
– Oui – « Même dans les pires épreuves, chacun doit respecter la dignité de l’autre. »

– Yes – « Il a déjà souffert et a deja eu sa part de malheur. à lui d’être heureux. »

– Oui – « parce qu’Albertine ne voulait pas de cette relation et que Jean se faisait du mal »

– Peut-être – « – Pourquoi Oui ou Non et pas Peut-être ? …  En tous cas en ce qui concerne le cas de Jean, je dirais que si il est heureux avec son choix, c’est bien pour lui, sinon tant pis, il aura l’occasion de travailler ses croyances et pensées pour ça. »

– Oui – « Albertine est une égoïste »

– Non – « elle a besoin de réconfort »

– Oui – « elle est trop instable »

– Oui – « Il n’y avait pas de réciprocité et d’engagement »

– Yes – « jean a été assez présent et à plusieurs reprises mais Albertine n’a pas été réceptive »