L’intelligence émotionnelle

Tests of personality - tests de personnalité

L’intelligence émotionnelle

10 novembre 2017 Bien Etre psychologie 0

l’intelligence émotionnelle de Daniel Goleman – Dunkerque 2015

Lorsque des individus possédant un QI élevé échouent et que d’autres, au QI modeste, s’en sortent, je prétends que la différence tient bien souvent aux capacités que nous désignons ici par l’expression intelligence émotionnelle (IE).

L’IE c’est le fait par exemple, de maîtriser nos pulsions affectives, de percer à jour les sentiments les plus intimes d’autrui, de nouer des relations harmonieuses avec les autres – selon les termes d’Aristote, la capacité rare « de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus ».

J’ose espérer qu’un jour l’éducation visera à inculquer des aptitudes humaines essentielles comme la conscience de soi, la maîtrise de soi, l’empathie, l’art de faire attention à autrui, de résoudre les conflits, et le sens de la coopération.

Nos émotions nous aident à affronter des situations et des tâches trop importantes pour être confiées au seul intellect: le danger, les pertes douloureuses, la persévérance en dépit des déconvenues, la fondation d’un couple, la création d’une famille.

Notre intelligence est inutile quand nous sommes sous l’emprise de nos émotions. Pour l’essentiel, toutes les émotions sont des incitations à l’action.

Histoire de cerveaux:

Le cerveau « émotionnel » (limbique) existait bien avant le cerveau « rationnel »  (néocortex). En se développant, ce système élabora deux outils extrèmement efficaces: la capacité d’apprendre et la mémoire.

Puis se forma le néocortex chez l’Homo sapiens. Il est le siège de la pensée. Il est chargé d’assembler et de comprendre les perceptions sensorielles. Cet avantage résulte de la capacité du néocortex à élaborer des stratégies et à planifier à long terme (attachement mère-enfant), ainsi que d’autres artifices mentaux. Au-delà, l’art, la civilisation et la culture sont tous les fruits du néocortex.

Si l’hippocampe mémorise les faits bruts, l’amygdale, elle, retient la saveur émotionnelle.

Les émotions:

Le QI représente au mieux 20% des facteurs de réussite chez l’individu.

Les 5 domaines principaux de l’IE (Gardner)

  • La connaissance des émotions: la conscience de soi - le fait de pouvoir identifier ses émotions
  • La maîtrise de ses émotions: la capacité d'adapter ses sentiments à chaque situation.
  • L'automotivation: canaliser ses émotions pour se concentrer, se maîtriser et s'automotiver (remettre à plus tard la satisfaction de ses désirs et de réprimer ses pulsions).
  • La perception des émotions d'autrui: l'empathie
  • La maîtrise des relations humaines: savoir entretenir de bonnes relations avec les autres, c'est en grande partie savoir gérer leurs émotions.

Lorsque les émotions sont trop affaiblies, elles créent ennui et distance; non maîtrisées, trop extrêmes et persistantes, elles deviennent pathologiques, comme dans la dépression, l’angoisse, la fureur ou l’agitation maniaque.

C’est le rapport entre les émotions positives et négatives qui détermine le sentiment de Bien-Etre.

La persévérance face aux déconvenues: l’optimiste considère qu’un échec est toujours dû à quelque chose qui peut être modifié de sorte à réussir le coup suivant, tandis que le pessimiste se reproche l’échec et l’attribue à un trait de caractère non modifiable.

Qu’il s’agisse de dominer ses pulsions ou de retarder la satisfaction de ses désirs, de contrôler son humeur afin de faciliter la pensée au lieu de l’entraver, de se motiver à persévérer sans se laisser décourager par les échecs, de réussir à atteindre l’état de fluidité et d’être plus efficace, tout cela souligne le pouvoir des émotions de nous guider dans ce que nous entreprenons.

Le Non Verbal:

Lorsque la parole de quelqu’un contredit ce qu’exprime sa voix, ses gestes, la vérité de ses émotions doit être recherchée dans la manière dont il dit les choses plutôt que dans ce qu’il dit. En matière de communication, la règle générale est que 90% au moins des messages affectifs sont non verbaux. Et ces messages sont presque toujours perçus et émis inconsciemment.

Les émotions sont contagieuses ! (Joie, colère, tristesse, …)

Leadership:

Donner le « la » émotionnel d’une interaction est, en un sens, un signe de domination à un niveau profond, intime; c’est être capable de gouverner l’état émotionnel de l’autre. La domination émotionnelle est au coeur de l’influence (politicien, orateur, prédicateur, …).

Ainsi l’intelligence interpersonnelle (charisme) va se traduire en 4 grandes aptitudes: aptitude à organiser des groupes, à négocier des solutions, à établir des relations personnelles et d’analyse sociale.

Une autre forme de contrôle de soi, c’est la capacité d’être en accord avec soi-même, qui permet d’agir conformément à ses valeurs et à ses sentiments profonds, qu’elles qu’en soient les conséquences (Authenticité des sentiments).

Couple:

Les points de rupture dans un couple ont pour origine première les différences entre le monde émotionnel des filles et celui des garçons. Ainsi les garçons tendent à minimiser les émotions liées à la vulnérabilité, à la culpabilité, à la peur et à la peine. Tandis que les femmes ont des émotions plus intenses et plus changeantes que les hommes. En bref et en ce sens, elles sont plus émotionnelles qu’eux.

C’est plutôt la manière dont les époux débattent de ces questions sensibles qui est déterminante pour le destin d’un mariage. Le seul fait de se mettre d’accord sur la façon de gérer les désaccords est essentiel à la survie conjugale.

La méthode dite de miroir, utilisée en thérapie de couple, permet de se mettre à l’écoute des sentiments de l’autre. Lorsque l’un des conjoints émet une doléance, l’autre la REFORMULE en ses propres termes. En essayant non seulement de saisir la pensée, mais aussi les sentiments qui lui sont associés. (« Sans jugement »).

Le fait d’être « reflété » avec exactitude, procure non seulement le sentiment d’être compris, mais encore celui d’être en harmonie.

La communication efficace XYZ est la meilleure formulation possible d’une doléance: « quand tu as fait X, j’ai ressenti Y, et J’AURAI PREFERE que tu fasses Y »

Au minimum, légitimer le point de vue de l’autre exige de montrer qu’on écoute et qu’on n’ignore pas les sentiments exprimés par l’autre.

Management:

Diriger, ce n’est pas dominer, c’est savoir persuader les autres de travailler pour atteindre un but commun.

En un sens, la critique est l’une des tâches les plus importantes des dirigeants. Pourtant c’est l’une de celles qu’ils appréhendent le plus et à laquelle ils se dérobent le plus souvent.

  • Restez précis (les faits)
  • Proposez une solution
  • Soyez présent
  • Soyez sensible: sentir l’impact de ce que l’on dit et de la manière dont on le dit. Les dirigeants peu empathiques sont plus enclins à émettre des critiques blessantes, et surtout à dénigrer leurs employés, avec un résultat opposé.

Santé

Les émotions influent sur la santé.

En effet, le lien entre le système nerveux et le système immunitaire s’est imposé (travaux d’Adler). Les émotions exercent une influence directe sur le système immunitaire (David Felten). Des cellules nerveuses libèrent des neurotransmetteurs qui régulent les cellules immunitaires et, en fait, échangent avec elles des signaux.

En conclusion, si le stress est intense et constant, la suppression peut devenir durable.

 

 

Laisser un commentaire