Liste alphabétique des psychologues célèbres et influenceurs

Tests of personality - tests de personnalité

Liste alphabétique des psychologues célèbres et influenceurs

2 septembre 2018 psychologie 3

Psychologues célèbres:

Listes des personnes qui ont influencés l’histoire de la psychologie et du développement personnel depuis le XIX° siècle

Mot clefs

Synthèse

(En rouge, le classement des 100 psychologues  les plus éminents du siècle – 2002 Review of General Psychology – made in US)

A-B

Psychologie individuelle ou des profondeurs

Médecin et psychothérapeute en rupture avec Freud, il propose une alternative à la psychanalyse

Le fait d’éprouver un fort sentiment d’infériorité (notion de complexe d’infériorité) pouvait aboutir à une surcompensation sous la forme d’un effort exagéré de valorisation, ou à ce qu’il appelait la volonté de puissance. Adler décrivait le caractère nerveux comme le trait d’union entre la psychologie normale et la psychologie névrosée. 

PNL

Auteur Co-inventeur (J Grinder) de la PNL. Il animait un atelier de gestalt à ses débuts.

Théorie de l’apprentissage social

Professeur de Standford et psychologue, précurseur de la psychologie sociale, connu pour sa théorie sociale cognitive en 1986, et les concepts relatifs comme l’auto-efficacité et la motivation. « le contenu de la plupart des livres de classe est périssable, mais les ressources de l’autodirection sont utiles tout au long de la vie ». En désignant les croyances qu’un individu a dans ses propres capacités d’action, quelles que soient ses aptitudes objectives, elle pose le sentiment d’efficacité personnelle comme base de la motivation, de la persévérance et d’une grande partie des accomplissements humains. Son dernier ouvrage destiné à un plus grand public: Moral Disengagement : How People Do Harm and Live with Themselves

Engagement et dissonance cognitive

Psychologue co-auteur avec RV Joules du « petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens »

Père de la thérapie cognitive

Psychiatre, on lui attribue la « triade de Beck », décrivant les facteurs alimentant de la dépression majeure, soit des idées négatives sur soi-même (1), le monde (2) et le futur (3).

Il décrit la notion de schémas cognitifs, filtres à travers lesquels l’expérience est perçue et évaluée, à l’origine de pensées automatiques. Chez les patients déprimés, Beck remarque que le traitement des informations est biaisé par des erreurs cognitives qui génèrent plutôt des pensées automatiques négatives.

Beck préconise des techniques cognitives visant la modification ou l’assouplissement des pensées négatives dans le cadre d’une alliance thérapeutique sur un modèle humaniste et empathique qui consiste en une coopération patient/thérapeute (empirisme collaboratif) centrée sur l’ici et maintenant.

La spirale dynamique

Psychologue et conseiller politique (Blair, Mandela, Clinton…) qui a développé un modèle multidimensionnel aidant à la compréhension des systèmes de valeur et de leur transformation au niveau individuel et collectif

L’analyse transactionnelle

Psychiatre fondateur de l’AT (il fait une analyse avec E. Erickson mais est refusé en tant que psychanalyste). Berne développe ses propres idées montrant tantôt les similitudes tantôt les différences tout en gardant la psychanalyse comme norme de référence. 

QI et psychométrie

Pédagogue et psychologue, il s’intéresse à la mesure de l’intelligence au Laboratoire de psychologie physiologique de la Sorbonne, à Paris.

Le QI, conçu en 1912 par William Stern est donné par la formule (âge mental / âge réel). C’est donc un quotient. À partir de 1939, cette méthode a été graduellement supplantée par les tests de Wechsler (comme le WISC), qui ne donnent plus un quotient mais qui situent l’individu par rapport à une population de référence.

Théorie du filtre attentionnel

Psychologue. L’attention joue le rôle d’un filtre de bas niveau qui sélectionne une partie de l’information qui parvient du monde extérieur à la périphérie sensorielle. Selon lui, l’information non sélectionnée peut être mise en attente pendant de courtes périodes, et si elle n’est pas utilisée, disparaît (écoute dichotique : message différent dans chaque oreille). 

C

Questionnaire de personnalité (16P)

Psychologue et professeur. Ses travaux l’ont conduit à dénombrer seize traits de personnalité mesurables. Il a mis au point un questionnaire de personnalité mesurant ces 16 traits (16PF Questionnaire).

Les croyances

Linguiste, considéré comme une figure intellectuelle majeure du monde contemporain, controversée et admirée.

Trois idées clefs de la révolution cognitive:

L’esprit est cognitif, c’est-à-dire qu’il contient des croyances, des doutes, etc. La conception passée ne prenait pas en compte ce côté cognitif, ne reconnaissant que des relations logiques comme « si tu me demandes si je veux X, je te répondrai oui ».

Une grande partie de ce que l’esprit d’un adulte peut faire est innée. Même si aucun enfant ne naît avec la capacité de parler directement, tous naissent avec la capacité d’acquisition du langage.

L’architecture de l’esprit est modulaire. L’esprit est composé d’un ensemble d’interactions, de sous-systèmes spécialisés (modules), avec un flot limité d’intercommunication. Cette théorie contraste fortement avec l’ancienne conception selon laquelle chaque part d’information peut être accessible par tous les autres processus cognitifs (par exemple, on ne peut pas annuler l’effet d’une illusion optique même si on sait consciemment que c’est une illusion d’optique).

La répétition des scénarios de vie

Psychiatre et psychothérapeute, parti en UK et aux US se former aux TCC, il enseigna à Neuro à Lyon. Auteur du « livre noir de la psychanalyse » (Critique virulente). Mais aussi de nombreux livres : Les psychothérapies comportementales et cognitives, 2011, Choisir une psychothérapie efficace, 2011.

Dépendances

Charly Cungi est surtout reconnu comme psychothérapeute spécialisé en thérapie comportementale et cognitive des problèmes de dépendances. Il est membre fondateur et président d’honneur de l’Afforthecc  et directeur de l’enseignement de l’Ifforthecc. 

La résilience

Neuro-psychiatre, il  a réussi à médiatiser des thèses biologisantes, sur les différences naturelles de tempéraments et de comportements entre individus (et plus particulièrement entre hommes et femmes), déterminées par les prédispositions génétiques, les hormones sexuelles et le système immunitaire.

D-E

L’émotion

Neuroscientifique, ses travaux portent sur l’étude des bases neuronales de la cognition et du comportement. Ils mettent en avant notamment l’importance des émotions et des sentiments dans les processus cognitifs (reconnaissance des visages, sites neuronaux de l’émotion, émotion et prise de décision, mémorisation et remémoration…). Le protosoi, le soi-noyau, le soi autobiographique…

L’homéostasie et la valeur biologique

La conscience contribue à gérer et préserver la vie, mais n’est pas nécessaire pour cela. Des organismes sans soi le font également, guidés par la récompense et la punition qui incarne le concept de valeur biologique. Les unicellulaires déjà, possèdent des dispositifs homéostatiques.

Plusieurs de ses ouvrages tels L’Erreur de Descartes (1995) sont devenus des succès de librairie

Résolution de conflits

Psychologue et chercheur, il a écrit une dissertation comparant les effets psychologiques et la productivité de groupes « coopératifs » et de groupes « compétitifs ». 

Niveaux logiques

Consultant en PNL, il formalise le modèle des niveaux logiques (PNL 2°G). Le modèle des niveaux logiques va permettre non seulement d’élargir une vue plus globale et systémique d’une problématique, mais aussi d’organiser les techniques en fonction du niveau où elles interviennent.

La forme, un Tout

Psychologie de la forme (Gestalt).

Par exemple, en écoutant une musique jouée sur un instrument, on perçoit non seulement les notes particulières dont elle est composée, mais également une impression spéciale, qui n’est pas un ton parmi d’autres, qu’on appelle la mélodie et qui représente la forme de la musique.

Raison ou émotions

Psychologue, il a développé à partir de 1975 la thérapie rationnelle-émotive. En janvier 1953, la rupture avec la psychanalyse est complète, et il commence à se définir lui-même comme « thérapeute rationnel ». Ellis défend alors une nouvelle forme de thérapie, plus active et directive. En dépit du fait que l’approche d’Ellis mettait l’accent sur des méthodes cognitives, émotionnelles et comportementales, sa manière forte irritait presque tout le monde, sauf peut-être les disciples d’Alfred Adler. Par conséquent, lui-même dans les conférences professionnelles comme ses écrits étaient souvent accueillis avec hostilité.

8 crises du développement psychosocial

Psychanalyste et psychologue. À chaque stade du développement psychosocial survient une crise qui doit se résoudre par l’atteinte d’un équilibre entre des forces qui s’opposent, faute de quoi le développement du Moi risque d’être compromis. Méfiance/confiance (0-18 mois), Autonomie/doute et honte (18 mois-3ans), initiative/culpabilité (3-6 ans), travail / infériorité (6-12 ans), identité / confusion ou diffusion des rôles (12-20 ans), intimité / isolation (20-45 ans), générativité / stagnation (45 – 65 ans), intégrité / désespoir (65 ans-…)

Des thérapies brèves et plus que de l’Hypnose

Psychiatre et psychologue. Il est considéré comme le père des thérapies brèves. Ses travaux ont inspiré plusieurs approches thérapeutiques, dont l’hypnose ericksonnienne, la thérapie brève de Palo Alto, la PNL et diverses autres techniques de traitement.

Erickson était convaincu qu’aucune théorie psychologique ne pouvait rendre compte de l’infinie diversité des êtres humains. C’est pourquoi il considérait que la manière d’aider une personne à résoudre ses problèmes devait toujours être développée sur mesure, pour pouvoir répondre à ses besoins uniques. Pour lui, les théories sur les manières de penser et de se comporter risquent le plus souvent de nous enfermer dans des perceptions et des attitudes inadéquates.

Un des apports fondamentaux d’Erickson en psychothérapie est l’idée que l’inconscient de la personne est une partie bénigne et utile pour elle.

Dans ses supervisions, Erickson insistait sur l’importance d’établir le contact avec le patient sur son propre terrain et de créer des situations dans lesquelles le patient peut prendre conscience de ses propres capacités à modifier sa manière de penser.

Inventaire de personnalité

Psychologue. 3 dimensions : névrotisme (stabilité/instabilité émotionnelle), introversion/extraversion, psychoticisme (non émotif, peu enclin à aider les autres). Il défend l’idée de différentes intelligences (autre que le QI) dans la réussite.

F-G-H

La dissonance cognitive

Psychosociologue. Le processus de comparaison sociale

Didacticienne en psychothérapie

Psychothérapeute. Fille d’une psychothérapeute (Necker – 1 des toutes 1ères femmes psychologues psychanalystes non médecins) et d’un psychologue (spécialisé en AT), elle découvre le bouddhisme à l’âge de 14 ans. Avec 1 maîtrise en psycho clinique, elle est certifiée Maître-Praticien en PNL. Ces ouvrages ont été traduits en 19 langues (certains Best-sellers). Le conseil de l’Europe cite plusieurs ouvrages sur son site.

Mécanismes de défense

Fille de Sigmund et psychanalyste

Refoulement : maintenir hors conscience 1 pensée, 1 sentiment ou 1 souvenir

Annulation : refuser d’admettre que quelque chose existe ou se soit passé

Projection : attribuer 1 pulsion, 1 désir de soi-même à quelqu’un d’autre

Rationalisation : inventer une explication acceptable mais incorrecte à 1 situation

Intellectualisation : penser à quelque chose logiquement, froidement sans émotion

Formation réactionnelle : attitude radicalement opposée à ce que nous aimerions faire

Régression : retourner à 1 situation antérieure

La psychanalyse

Psychanalyste. La psychanalyse est un ensemble de théorie qui permet à la fois l’accès aux processus psychiques inconscients et une technique thérapeutique.

Ou la science de l’inconscient. Les symptômes névrotiques ont un sens derrière lequel se trouve l’inconscient. Pour y parvenir Freud tenta l’hypnose, la suggestion et enfin la méthode de libre association (« dites tout ce qui se passe par l’esprit ») qui se révèle la meilleure car respectueuse de la personne. Le sujet collabore à son traitement; la découverte de son inconscient ne se fait par effraction, mais après un long cheminement au cours duquel il apprend à contrôler ses émotions. 3 à 4 séances par semaine, pendant des mois ou des années. La principale découverte de Freud est celle de la sexualité infantile qui passe par différents stades. Mais aussi sa théorie du « ça » (pulsions primaires soumises au principe de plaisir), le « surmoi » (interdits moraux intériorisés) et le « moi » qui résout les conflits entre les pulsions et la réalité extérieure, ou entre le ça et la conscience morale. Sans équilibre, se produit refoulement, névrose, troubles…

Père de la théorie des intelligences multiples

Psychologue du développement. Initialement 7 intelligences : linguistique, musicale, logico-mathématique, spatiale, kinesthésique, intrapersonnelle, interpersonnelle. Il rajoute naturaliste et existentielle

Intelligence émotionnelle

Psychologue clinique et de développement personnel

Mars ou Venus

Il est un essayiste américain auteur de livres de développement personnel. Son best seller « les hommes viennent de mars, les femmes de Vénus. En 1997, il reçoit un doctorat en psychologie à la Columbia Pacific University, aujourd’hui non reconnue par l’état de Californie (Diplômes par correspondance).

Acceptation et engagement (ACT) à Mindfulness

Psychologue clinique. No French reference ???

La thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT pour acceptance and commitment therapy) est une psychothérapie appartenant à la troisième vague des thérapies comportementales et cognitives (TCC). Mise au point par Steven Hayes (dont les travaux initiaux remontent à la première moitié des années 1980), l’ACT combine des techniques de pleine conscience d’origine bouddhiste à l’activation comportementale et aux méthodes issues de la nouvelle analyse du langage et de la cognition qui la sous-tend – la Théorie des Cadres Relationnels. C’est une thérapie fondée dans la méthode scientifique, en lien constant avec la recherche, et qui a montré son efficacité depuis une vingtaine d’années pour toutes les catégories de troubles psychologiques (cf. infra).

Cognition

Psychologue et neuropsychologue. L’un des premiers à s’opposer à la perspective béhavioriste et à amorcer l’étude du traitement de l’information.

La psychologie cognitive établit l’esprit au centre de ces préoccupations. Elle s’oppose ainsi au behaviorisme qui ne s’intéressait plus qu’aux comportements. La psychologie cognitive étudie l’ensemble des fonctions cognitives : la perception, l’attention, la mémoire, le langage et les activités intellectuelles.

J-K-L

Le Subconscient

Psychologue, médecin et philosophe. Il introduit la notion d’un psychisme subconscient à partir des cas de syndrome post-traumatique. Il fut probablement le théoricien de l’hypnose et l’hypnothérapeute le plus intéressant de cette époque.

Psychologie Analytique (ou des profondeurs)

Psychiatre, fondateur de la psychologie analytique (prise en compte des mythes et traditions, du persona…), son œuvre est liée à la psychanalyse de Freud, dont il a été l’un des premiers défenseurs et dont il se sépara par la suite en raison de divergences théoriques et personnelles.

On lui doit également, entre autres, les concepts d’«inconscient collectif», d’«archétypes», d’«individuation», de «types psychologiques», de « complexe », d’«imagination active», de « déterminisme psychique » et de «synchronicité».

Stress et pleine conscience

Professeur émérite de médecine, biologiste moléculaire

Le tempérament dans la personnalité

Professeur de psychologie. Importance des facteurs innés à ne pas négliger

Process Communication

Psychologue, expert en AT, il a établi que dans la communication, c’est plus la manière de dire les choses que le contenu lui-même qui est le plus souvent à l’origine des conflits, des incompréhensions, des mésententes ou des blocages. Il propose six types de personnalité que l’on peut retrouver en toute personne. 

Nous ne pensons pas de la manière dont nous pensons penser

Prix nobel 2002 d’économie sur la théorie des perspectives, professeur émérite à Princeton, spécialiste mondialement reconnu de la psychologie cognitive (biais cognitifs).

L’être humain ne serait donc pas un robot rationnel dans ses choix économiques, mais un humain profondément influencé par sa psychologie personnelle et par son environnement collectif. L’économie comportementale a donc le mérite de remettre l’homme et ses contradictions au cœur de la prise de décision économique. Elle lui redonne son humanité dans le processus de décisions avec ses forces et ses faiblesses, ses splendeurs et ses misères.

Livre : Système 1/Système 2 : les 2 vitesses de la pensée.

Théorie de l’engagement (et non persuasion)

Professeur en psychologie sociale. Dissonance cognitive, prise de décisions et engrenage

La théorie de l’engagement englobe un nombre conséquent de techniques et procédures. Régulièrement utilisées via des stratégies de manipulation en marketing, ces concepts font souvent l’œuvre d’utilisation malhonnête. Prendre connaissance de leur existence permet de s’en protéger.

Dynamique de groupe, participation et leadership

Psychologue humaniste, il démontre pour la première fois que les résultats d’une équipe autonome dépassent largement les performances d’une organisation taylorienne. Il appartiendra à Douglas Mac Gregor d’approfondir le « développement organisationnel » de Kurt Lewin avec son ouvrage de référence « The Human Side of Enterprise » (1960) (La dimension humaine de l’entreprise).

Inspiré par la Gestalt, Kurt Lewin considère que les relations d’un individu ou d’un groupe à son environnement sont régies par des attractions et répulsions comparables à des champs de force.

Lewin, dans ses travaux sur l’apprentissage auprès des enfants a établi la théorie du leadership selon laquelle il existerait différents types de leadership ayant chacun des configurations différentes, notamment en lien avec la qualité de la production du produit réalisé et de la satisfaction de son producteur. Ces expériences ont été reprises par la suite par Lippitt et White dont la thèse avait été dirigée par Lewin. Ils ont publié les résultats de leurs recherches dans leur livre Autocracy and Democracy (1960). Management directif, participatif et laissez-faire.

Inné et acquis

Biologiste et zoologiste Autrichien, prix Nobel de médecine. Fondateur appétence et motivation, la théorie de la dégénérescence (sauvage / domestique : obésité, hypersexualité, régression infantile) et la théorie de l’agression (bouc émissaire-ennemi commun).

M-N-O-P

Intelligence multiple et théorie des besoins

Psychologue, fondateur du cabinet de conseil en management Hay group

Cerveau triunique

Reptilien, limbique et neocortex

Père de la psychologie humaniste

… avec Carl Rogers.

En psychothérapie, il base sa recherche « sur une volonté, une tentative, de formuler une théorie positive satisfaisant des demandes théoriques, tout en restant conforme aux faits cliniques, connus et observables ». Il est également connu pour son explication de la motivation par la hiérarchie des besoins, souvent représentée par la suite sous la forme d’une pyramide. D’autres psychologues voient encore en lui la figure de proue de la psychologie transpersonnelle — cette branche de la psychologie qui dépasse ce qui concerne strictement la personnalité pour s’intéresser à la dimension spirituelle de l’homme et aux états de conscience exceptionnels.

La soumission à l’autorité

Psychologue social. A quel point un individu peut se plier aux ordres d’une autorité qu’il accepte, mais qui entre en contradiction avec sa conscience. L’expérience de Milgram, devient largement connue à partir de 1963. L’expérimentateur qui représente l’autorité demande à un sujet de faire réciter des mots à un élève et si celui-ci se trompe à lui infliger des chocs électriques de plus en plus fort à chaque erreur. L’élève est en fait un acteur qui simule d’être électrocuté. Selon les cas des participants continuent à infliger les chocs jusqu’au maximum prévu (450V) en dépit des plaintes de l’acteur, obéissant aux ordres donnés par l’expérimentateur, tandis que d’autres refusent de se soumettre à l’autorité.

La mémoire, ses 7 « chunks » et la psy cognitive

Psychologue de Harvard et Princetown, il montre expérimentalement que le traitement de l’information à court-terme (ou mémoire immédiate, dite l’empan mnésique) semble limitée à sept plus ou moins deux unités (mots, lettres, nombres ou lignes, etc) non sans préciser toutefois que, face à une information plus complexe, le sujet assimile cette complexité en la différenciant en 5 à 7 classes ou « morceaux » (« chunks« ) en fonction de ses buts ou objectifs. Mais surtout il apporte la révolution cognitive dite la Régulation TOTE.

Le biofeedback

Psychologue et professeur de psychologie expérimentale.

Le biofeedback est relatif essentiellement à la bioélectricité pour la mesure de fonctions organiques (ECG, EMG, EEG…). Il a travaillé sur la mesure de la peur, du stress et de la douleur.

Le test du marshmallow : gratification différée

Psychologue. Une guimauve est offerte à chaque enfant. Si l’enfant résiste à l’envie de manger la guimauve, il en obtient par la suite deux autres en guise de récompense. Les scientifiques analysaient la durée pendant laquelle chaque enfant résiste à la tentation, et démontraient qu’une grande patience était synonyme de succès. Les résultats interprétés par les auteurs montrent que plus grand est le contrôle sur soi (mesuré par la capacité de gratification différée), plus les chances de réussir sont grandes.

Les vicissitudes de l’information d’entrée

Psychologue. En 1976, il écrit Cognition and Reality, dans lequel il exprime son rejet du modèle linéaire établi au sein de la psychologie cognitive et du recours excessif aux travaux de laboratoire plutôt qu’aux conditions des situations réelles.

Reflex et Apprentissage

Médecin et physiologiste. La relation stimulus-réponse (S→R): conditionnements classique (Ivan Pavlov) et opérant / instrumentale (John Watson ; B. Skinner). Il s’agit des premiers modèles de l’apprentissage (dressage).

Gestalt

Psychiatre et psychothérapeute, fondateur de la G.

Pédagogie

Biologiste, psychologue et logicien

L’éclairage qu’il apporte sur l’« intelligence », comprise comme une forme spécifique de l’adaptation du vivant à son milieu, sur les stades d’évolution de celle-ci chez l’enfant et sa théorie de l’apprentissage exerceront une influence notable sur la pédagogie et les méthodes éducatives.

R-S-T

L’Humaniste : Empathie et Congruence

Psychologue, sa méthode met l’accent sur la qualité de la relation entre le thérapeute et le patient (empathie, congruence et considération positive inconditionnelle). Bien plus que des concepts à appliquer, l’approche rogérienne implique un savoir-faire mais surtout un savoir-être pour le thérapeute ou le conseiller. À noter que Rogers n’utilise pas le terme « patient » mais celui de « client », afin de ne pas qualifier la personne de « malade »…

Effet Pygmalion

Il est intéressé par la prophétie auto-réalisatrice, qu’il explora dans une étude bien connue de «l’effet pygmalion », c’est-à-dire le rôle des attentes et préjugés des enseignants sur les résultats des étudiants. Si les enseignants attendent de bons résultats et sont confiants dans l’évolution de leurs élèves, ces derniers réussiront beaucoup mieux que si les enseignants ne croient pas en eux. Cet effet, résultat des mécanismes de projection, est tout aussi pertinent dans les rapports de travail ou en milieu familial.

Le couple et l’estime de soi

Psychosociologue et écrivain.

Le monde en tant que représentation

Philosophe. « Les écrits de Kant, tout autant que les livres sacrés des Hindous (védanta) et de Platon, ont été, après le spectacle vivant de la nature, mes plus précieux inspirateurs. ». Même si ces thèses sont plus proches de celles de Spinoza.

Sa vision préfigure l’existentialisme. La notion d’inconscient est présente dans son œuvre, et sa théorie de la folie engendrée par le trouble de la mémoire est globalement conforme à la théorie freudienne. Apparaît l’idée d’une psyché présente dans l’âme humaine et qui échappe au rationalisme

Relations interpersonnelles

Psychologue. En 1958, il introduit une théorie des relations interpersonnelles (FIRO-Fundamental Interpersonal Relations Orientation). Basé sur 3 dimensions des relations interpersonnelles qui expliquent la plupart des relations humaines : l’inclusion (appartenance), le contrôle (compétence) et l’affection. Ces dimensions sont utilisées pour évaluer les dynamiques de groupe.

Psychologie positive

Chercheur en psychologie et professeur. Au 13° rang des auteurs les plus cités dans les manuels d’initiation.

Martin Seligman s’est fait connaître par sa théorie sur l’impuissance apprise. Son initiative la plus influente fut sans doute de lancer un nouveau champ : La psychologie positive. Seligman considère que les chercheurs doivent s’assurer que leurs recherches soient largement diffusées et qu’elles aient un impact dans le « vrai monde ».

Finance comportementale

Prix Nobel 2013 d’économie, professeur du comportement et d’économie à l’Université de Chicago.

Conditionnement Opérant

Psychologue et penseur américain. Penseur influent du behaviorisme, il a été fortement influencé par les travaux d’Ivan Pavlov et ceux du premier comportementaliste John Watson. Il a été élu par ses pairs comme l’un des psychologues les plus importants du XX°s et aussi comme l’un des scientifiques les plus influents de ce siècle.

En 1957, Skinner a étendu l’application des mêmes principes de conditionnement opérant (et non classique – Pavlov) à la communication, dans son ouvrage intitulé Verbal Behavior

Triarchie de l’intelligence

Professeur et psychologue cognitif, ses recherches portent sur les différentes formes d’intelligence humaine et sur la psychométrie.

L’intelligence analytique (résolution de pb scolaire), créative ou synthétique (situations nouvelles et inhabituelles), pratique (capacité d’adaptation : comprendre et agir).

Prise de décision et économie comportementale

Économiste américain, prix Nobel 2017 d’économie

 Il a montré comment les limites de la rationalité, les préférences sociales ou la maîtrise de soi affectent systématiquement les décisions individuelles et les performances des marchés financiers.

Mémoire épisodique

Psychologue expérimentaliste et neuroscientifique de la cognition

Une de ses contributions les plus influentes à la psychologie moderne a été de différencier la mémoire épisodique des autres sortes d’apprentissages et de mémoires du cerveau.

W-Z

Le Behaviorisme

Psychologue américain, fondateur du béhaviorisme. Voulant faire de la psychologie une science objective, il défend l’idée que celle-ci doit se cantonner à l’étude rigoureuse des comportements (behavior en anglais américain) observables tels qu’ils se produisent en réponse à un stimulus défini en excluant tout recours à l’introspection.

Psychologie intégrale

Ecrivain. son œuvre couvre les domaines liés à la psychologie, à l’épistémologie, l’histoire des idées, à la sociologie, à la mystique, de l’écologie et de l’évolution. Elle a pour projet de formuler ce que Wilber dénomme une «théorie intégrale de la conscience » et fait de son auteur un des chefs de file de ce qu’on appelle, dans les pays anglo-saxons, la « théorie intégrale ». Il a arrêté la psychologie transpersonnelle en 1983. Encensé ou traité de charlatan, il ne laisse pas indifférent. Personnellement je ne cautionne pas.

Communication rétroactive (lapins de garenne)

Psychologue, psychothérapeute et psychanalyste jungien. Théorie de la communication et constructivisme. « Pour se comprendre soi-même, on a besoin d’être compris par l’autre. Pour être compris par l’autre, on a besoin de comprendre l’autre. ». Cela met en avant que l’information ne va pas seulement d’un point A à un point B mais que A à un effet sur B qui lui influence les actes suivants de A et que A et B sont eux-mêmes influencés par le contexte de l’échange qui influence le contexte en retour. Ce phénomène fonctionne de manière circulaire comme l’influence de la quantité de lapins de garenne sur le nombre de renards, sauf que dans le cadre de l’humain c’est la communication qui provoque l’action.

Répété, et non renforcé, est plutôt positif

En 1980, dans un article controversé, Feeling and Thinking: Preferences Need No Inferences (Ressentir et réfléchir : les préférences se passent de logique), Zajonc suggère que les systèmes affectifs et cognitifs sont largement indépendants, l’affectif prenant le pas sur le cognitif et possédant une plus grande influence sur les comportements. L’article provoqua un regain d’intérêt en Amérique et en Europe pour l’étude du rôle de l’affect en psychologie.

 

 

3 réponses

  1. […] Alphabétique Chronologique Partie 1 Partie 2 […]

     
  2. […] concept de schéma cognitif, principalement introduit par Beck, désigne les croyances (connaissances) de base qui constituent la compréhension qu’a une […]

     
  3. […] concept de schéma cognitif, principalement introduit par Beck, désigne les croyances (connaissances) de base qui constituent la compréhension qu’a une […]

     

Laisser un commentaire