Les 5 blessures …

Tests of personality - tests de personnalité

Les 5 blessures …

10 novembre 2017 Bien Etre 0

 

Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même – Lise Bourbeau

  1. Rejet
  2. Abandon
  3. Humiliation
  4. Trahison
  5. Injustice

on peut former un acrostiche « trahi »

Certains, non seulement expérimentent le même type d’évènement plusieurs fois au cours d’une vie, mais doivent se réincarner une ou plusieurs fois afin d’arriver à l’accepter complètement … « Note personnel: on peut adhérer … ou pas, à cette approche de la réincarnation … mais on se doit de rester ouvert et cela ne remet pas en question les blessures qui suivent« .

Tout ce que nous décidons ou non, ce que nous faisons ou pas, ce que nous disons ou non et même ce que nous pensons et ressentons entraînent des conséquences.

Même si tu te dis:  » Je ne veux plus vivre cela« , ça recommence.

Tu dois te donner le droit de répéter plusieurs fois la même erreur ou l’expérience désagréable avant d’arriver à avoir la volonté et le courage nécessaires pour te transformer. Pourquoi ne comprenons pas du premier coup ? à cause de notre égo entretenu par nos croyances.

Il y a une différence entre accepter une expérience et s’accepter soi-même. Prenons l’exemple d’une jeune fille qui a été rejetée par son père, car celui-ci désirait un garçon. Dans un tel cas, accepter l’expérience consiste à donner le droit à son père d’avoir désiré un garçon et d’avoir rejeté sa fille. L’acceptation de soi consiste, pour cette jeune fille, à se donner le droit d’en avoir voulu à son père et de se pardonner de lui en avoir voulu. Il ne doit subsister aucun jugement envers son père et elle-même, seulement de la compassion et de la compréhension pour la partie qui souffre en chacun d’eux.

« Oui, je comprends que l’autre ait agit ainsi » s’appelle « accepter seulement l’expérience ». Notre égo ne veut pas admettre que nous agissons de la même façon avec autrui.

Ces masques sont au nombre de 5 et correspondent à 5 grandes blessures de base vécues par l’humain.

5 blessures 1

Par exemple, dans le cas où une personne sent de l’injustice suite à 1 événement, elle porte son masque de rigide, elle adopte le comportement d’une personne rigide.

Celui qui rejette utilise l’expression « je ne veux pas » alors que celui qui abandonne dit plutôt « je ne peux pas ».

Le parent du même sexe a pour rôle de nous apprendre à aimer, à nous aimer et à donner de l’amour. Le parent du sexe opposé nous apprend à nous laisser aimer et à recevoir de l’amour.

C’est l’intensité de la blessure qui détermine l’épaisseur du masque.

Le dépendant est celui des 5 types qui est le plus apte à devenir victime.

Se créer un masque est une nécessité pour se protéger, pour s’adapter à l’environnement familial …

La blessure intérieure peut être comparée à une blessure physique que tu as sur la main depuis longtemps, que tu ignores et que tu as négligé de soigner. Tu as plutôt préféré porter un gant pour ne pas la voir. Ce gant équivaut au masque. Tu as cru qu’ainsi tu pourrais prétendre ne pas être blessé.
Lorsque quelqu’un te prend la main par amour et que tu cries: « ouch ! tu me fais mal! », tu peux imaginer sa surprise. A t’il vraiment voulu te faire mal ? Non car si tu souffres, c’est bien parce que tu as décidé de ne pas t’occuper de ta blessure. L’autre n’est pas responsable de ton mal.

Connaître ses blessures

Connaître nos blessures nous permet de guérir plutôt que de vouloir changer.

La volonté et la décision de guérir tes blessures sont les premiers pas vers la compassion, la patience et la tolérance envers toi-même.

Il est important de ne pas s’attacher aux mots utilisés pour identifier les blessures et les masques. Tu peux vivre une expérience de rejet et te sentir trahi, abandonné, .. Ce n’est pas l’expérience qui importe mais bien ce que tu ressens face à cette expérience.

5 blessures 2

Il n’y a pas de méchants dans ce monde mais seulement des souffrants. Il ne s’agit pas de les excuser, mais bien d’apprendre à avoir de la compassion pour ces personnes.

Nous ne portons nos masques que lorsque nous avons peur de souffrir, de revivre une blessure.

Aimer inconditionnellement c’est accepter même si tu n’es pas d’accord et même si tu ne comprends pas le pourquoi de certaines situations.

Réalise que ce que tu crains des autres ou ce que tu leur reproches, tu leur fais aussi, ainsi qu’à toi même.

4 étapes

Nous passons par 4 étapes pour créer nos blessures. La guérison sera quand tu arriveras à inverser ces 4 étapes en commençant par la 4°.

  1. devenir conscient de son masque (4. porter un masque)
  2. ressentir la résistance à accepter sa responsabilité préférant accuser les autres de sa souffrance (3. accuser les autres)
  3. se donner le droit d’avoir souffert et d’en avoir voulu à l’un de tes parents (2. ignorer son ressenti et sa colère contre l’autre)
  4. redeviens-toi même, tombe le masque. Tu acceptes que la vie soit remplie d’expériences … (1. Refuser une expérience)

T’aimer c’est te donner le droit de parfois blesser les autres en les rejetant, en les abandonnant, … tu découvriras aussi que plus tu te donnes le droit de trahir, d’humilier, … moins tu le feras! En te donnant ce droit de faire ce que tu crains de vivre au point de t’avoir créé un ou des masques pour te protéger, il te sera beaucoup plus facile de donner ce même droit aux autres même si cela réveille tes blessures.

Si tu reconnais une blessure chez quelqu’un, tu ne dois pas essayer de le changer. Mais profites-en pour développer ta compassion.

 

 

Laisser un commentaire