Vous avez dit toxique ?

Tests of personality - tests de personnalité

Vous avez dit toxique ?

10 février 2020 psychologie 0

Relation, comportement et personne toxique

Attention ne pas confondre relation, comportement et personne toxique.

Une personne toxique est quelqu’un qui ne se remet pas en question, qui refuse de prendre ses responsabilités face à un conflit, qui rejette la faute sur les autres, qui culpabilise, se victimise.

Toute personne peut avoir un comportement toxique, mais cela ne signifie pas qu’elle va le manifester toute sa vie. C’est un indicateur que la personne a des soucis et n’est pas consciente des dégâts qu’elle inflige aux autres et à elle-même. Ou c’est un comportement inadapté à une situation difficile. Il n’est pas toujours simple de bien réagir face à la violence psychologique que l’on peut rencontrer quotidiennement.

Une relation peut devenir toxique lorsque les blessures de l’un et de l’autre se reflètent mutuellement. Une relation toxique est une relation dans laquelle les personnes ne sentent pas bien, pas épanouies, pas respectées, pas libres, pas heureuses. Ce sont aussi des relations ou peuvent apparaître violence physique et psychologique, mais pas forcément. Il est alors important que chaque personne qui se trouve dans une relation inconfortable se pose les bonnes questions pour y voir clair. Cela ne veut pas pour autant dire l’un et l’autre sont des personnes toxiques.

Il existe ainsi différent degré de toxicité.

Il est aussi dangereux de se voiler la face que de mettre une étiquette trop rapidement sur quelqu’un. L’utilisation de ce terme ne doit pas exacerber l’intolérance.

Image Pixabay

Une relation toxique

Prenons l’exemple de Michel et Micheline présenté par Julie Arcoulin (https://www.lalibre.be).

« Micheline reproche à Michel de ne pas s’occuper d’elle, de ne pas faire d’elle une priorité, elle est dans l’attente constante de signes d’amour. Mais comme elle est enfermée dans sa croyance que, de toute façon, Michel finira par l’abandonner (comme tous les autres), elle ne voit et n’interprète que les choses qui valident ses pensées.

Michel de son côté, se sent étouffé par les attentes de Micheline. De par son histoire, il se crispe lorsque quelqu’un est trop en attente. Il a dû prendre des personnes en charge depuis tout petit et devenu adulte, il se sent vite étouffé lorsqu’il sent que quelqu’un est dans l’attente. Lorsque cela arrive, il se replie sur lui-même, prend ses distance et fait le contraire de ce que l’on attende de lui.

La relation de Michel et Micheline pourra devenir toxique si aucun des deux ne prend la décision de faire un travail personnel qui permettra de diminuer les traces du passé. Sans une bonne communication et un éclairage sur leurs blessures respectives, il leur sera difficile de prendre du recul et de sortir de ce cercle vicieux. La relation peut devenir toxique et nuisible car personne ne se sent compris.

Dans cet exemple, ni Micheline, ni Michel ne sont des personnes toxiques. Mais avec de la remise ne question, de l’écoute et de la communication, le problème peut être surmonté. »

Faut-il que les deux soient ouverts à la remise en question. Ou soient transparents sur leurs attentes par rapport au couple ou à la relation. C’est dans un contexte de refus de se remettre en question, que l’on peut commencer à parler de personnes toxiques.

Les personnes toxiques

Une personne est toxique quand elle refuse de se remettre en question, quand elle refuse de prendre ses responsabilités face à un conflit. Elle rejette la faute sur les autres, elle culpabilise l’autre et très souvent elle se considère la victime.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les personnes toxiques ne savent pas qu’elles sont toxiques. Elles ne le sont pas avec toutes les personnes de leur entourage. Aussi, il existe différents degrés de toxicité, plus ou moins dangereux pour les personnes qui en sont victimes. Cela va du manipulateur au pervers narcissique, en passant par l’égocentrique et le passif agressif. La toxicité se traduit par de la manipulation, de la culpabilisation, de la violence physique et/ou psychique. Aussi ignorer peut devenir de la violence psychologique. Mais aussi de la jalousie excessive, des critiques perpétuelles, de l’emprise ou encore de l’intolérance du perfectionniste. Bref, tous les obstacles à une relation saine.

Lorsque quelqu’un se trouve dans une relation avec une personne toxique, il aura tendance à prendre tous les torts à son compte, à se remettre en question en permanence et à chercher des solutions qu’il sera le seul à essayer de mettre en place. Une personne toxique sait parfaitement faire en sorte que son/sa partenaire se sente coupable et redevable de tout.

Michel et Micheline ne sont pas dans ce genre de pratiques. Ils souffrent mais ne cherchent pas à détruire l’autre.

2 types de personnes toxiques sont relativement bien identifiés :

  • Le pervers narcissique : voir notre article
  • Le passif agressif : voir notre article

Mais il ne faut confondre ses personnes avec les comportements toxiques que l’on peut retrouver au quotidien

Les comportements toxiques fréquents

Ces comportements peuvent être des indicateurs de troubles de la personnalité (voir notre article).

 ce sont des comportements autoritaires et catégoriques, d’ultra-contrôle. Ils donnent l’impression que les personnes sont sûres d’elles mais souvent en réalité les personnes avec ce comportement souffrent d’un gros manque affectif. Comme le comportement perfectionniste, jaloux, possessif, obsessionnel ou dominant.

ce sont des comportements négatifs, d’anxiété chronique, qui peuvent « contaminer » les autres avec cette ambiance négative, pessimiste ou de mauvaises humeurs. Ces comportements donnent une image de personnes victimes, qui se plaignent sans arrêt ou pas surs d’elles mêmes (pensée négative obsédante, stress, paranoïa, évitant, dépendant…).

ces comportements donne la perception que la personne n’arrivera jamais à avoir ce qu’elle désire. Ce comportement induit des critiques du succès ou du bonheur apparent des autres. Et ceci souvent dans le but de soulager son mal-être.

ces comportements séduisent pour arriver à des fins calculés. Cela donne une image très sournoise et donc très toxique.

Attention,

nous avons tous des comportement manipulateurs.

c’est l’incapacité à gérer ses émotions qui devient toxique pour l’entourage. Cela peut être l’hyper-sensibilité, voir même un trouble de l’état limite. Voir notre article sur le borderline (état limite).

c’est un comportement qui ramène tout à soi. On parle ici d’égoïsme, de comportements égocentrismes ou de recherche chronique de quête d’attention

ces comportements montrent un manque d’empathie, de compassion. Ces comportements quand ils sont chroniques conduisent facilement à des personnes toxiques pervers narcissique ou passives agressives. Ce sont les comportements les plus toxiques de tous les profils cités.

Faire des tests pour en savoir plus

Je teste mes tendances comportementales ou celle de quelqu’un d’autre (ma perception)

Ai-je tendance à être – a-t-il tendance à être ?

Je teste si ma relation est positive et/ou je détermine mon style de couple

Quel est mon type de personnalité ?

En savoir plus sur l’ennéagramme

Conclusion

Cependant, dans les deux cas (relation et personne), il arrive que la meilleure issue soit la rupture et ce quel que soit le type de relation. Parfois, nous pouvons être dans une relation toxique qui arrive à bout de forces et qui ne pourra pas renaître. Il est primordial de continuer à s’écouter et à être attentif/ve à ses besoins, envies, valeurs.

Lorsque l’on s’oublie dans une relation, elle finit par s’éteindre. Parfois, il s’avère que la meilleure façon de sauver une relation est de se respecter. Beaucoup trop de personnes pensent qu’en sacrifiant des parties d’eux-mêmes, la relation s’améliorera. Mais à long terme, c’est le sacrifice de soi qui ressurgira sous forme de reproches et de doléances.

Que vous ayez à faire à une personne toxique ou à une relation toxique, les règles sont les mêmes : se respecter, tout en respectant l’autre. Et laisser une part de responsabilité à l’autre.

Autrement, il est peut –être aussi important de vous remettre en question si vous ne prenez pas votre part. Pas 2% mais 50% (1+1=3). N’oubliez pas qu’une personne toxique n’est pas consciente qu’elle est toxique, et elle ne veut pas changer.

 

Laisser un commentaire