Avez-vous une personnalité problématique ?

Tests of personality - tests de personnalité

Avez-vous une personnalité problématique ?

28 juillet 2020 psychologie 0

Test de la personnalité problématique

Ce test de la personnalité problématique, le PID-5 (Personality Inventory for DSM-5), évalue 25 traits (facettes) de la personnalité, organisés en 5 grands domaines. Ces traits peuvent être liés à 6 troubles de la personnalité. Il a été publié en 2012 par le psychologue Robert F. Krueger et ses collègues (1) du groupe de travail sur les troubles de la personnalité de l'American Psychiatric Association dans le cadre de l'élaboration du DSM-5, la 5e édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux.

Il existe une version courte (25 questions) et une version longue (220 questions).

 

Nous vous proposons :
  • Une version courte (25 questions) + 4 questions de la version longue: analyse des 5 domaines
0
Nombre de questions
0
Temps (mns)
  • Une version longue (195 questions): analyse des 5 domaines, des 25 facettes et des 6 troubles de la personnalité
0
Nombre de questions
0
Temps (mns)

Personnalité problématique ? Plus courant qu'on ne l'imagine !

Une étude de l’OMS effectuée sur treize pays (Huang et al., 2009) qui utilisait les critères du DSM-IV, a montré, sur les 21 162 personnes étudiées avec un inventaire de personnalité, que 6,1 % de la population mondiale pourraient présenter un trouble de la personnalité.

Si l’on excluait la comorbidité ce pourcentage pourrait monter à 20 %. Et si l’on diminue les seuils ce % pourrait monter à 50 %, voir à 95 % d’après Allen Frances (« auteur » du DSM-IV et détracteur farouche du DSM-5).

Le DSM-5 représente un tournant radical car il réduit le nombre de troubles de la personnalité de dix à six et propose, en plus de ces six types, une approche dimensionnelle. Cette nouvelle classification est en train d’être testée sur le terrain. Mais on peut déjà observer qu’elle n’est pas simple, et sera très exigeante pour le clinicien (Jean Cottraux – 2013).

Le DSM-5 est la 5ème édition (2013) de la bible des psychologues. La 4ème datait de 1996.

En savoir plus sur les troubles de la personnalité.

 

La polémique

Pourtant la classification des maladies mentales, comportementales reste un large sujet de polémique et de débats entre psychologues, psychiatres et psychothérapeutes. Entre psychanalistes, cognitivistes et humanistes. Mais aussi entre chercheurs et cliniciens. Et enfin concernant les liens entre troubles mentaux et troubles de la personnalité.

Les troubles de la personnalité sont ils des états pathologiques que l’on peut classifier (approche catégorielle du DSM-IV) ? Ou comme l’amorce timidement le DSM-5 des traits de personnalité avec un continuum entre normalité et non-adapté (approche dimensionnelle) ? Ce continuum peut-il être mesuré par un test ?

Ce test présente le mérite de mesurer scientifiquement la perception d’une personne sur elle-même, et d’aider à minima le psychothérapeute à poser des questions pertinentes (biais de l’expert). Ou tout simplement d’aider tout individu à se développer personnellement.

6 troubles de la personnalité

Six troubles de personnalité

Seulement six troubles de la personnalité ont été conservés : 

  1. antisocial,
  2. évitant,
  3. borderline,
  4. narcissique,
  5. obsessionnel-compulsif et
  6. schizotypique.

4 autres ont été retirés:

  1. Schizoïde
  2. Histrionique
  3. Dépendante
  4. Paranoïaque

 

Échelle des niveaux de fonctionnement de la personnalité

Altération du soi (identité et direction de soi) et du fonctionnement interpersonnel (empathie ou intimité). Les cinq niveaux de sévérité : 0 = Pas d’altération, 1 = Légère altération, 2 = Altération modérée, 3 = Sérieuse altération, 4 = Altération extrême.

 

Cinq traits et les vingt-cinq facettes

Évaluation : 0. peu, 1. légèrement, 2. modérément, 3. très descriptif.

Émotion négative
 Émotions labiles, angoisse, peur de la séparation, persévération, soumission, hostilité, tendances dépressives, suspicion, affectivité restreinte ou manque total de restriction affective.

Détachement
 Affectivité restreinte, tendances dépressives, suspicion, retrait, anhédonie (absence de capacité à ressentir du plaisir), évitement de l’intimité.

Antagonisme
 Manipulation, tromperie, grandiosité, recherche de l’attention, manque d’égards, hostilité.

Désinhibition/Compulsivité
 Irresponsabilité, impulsivité, distractibilité, prise de risques.
 À l’opposé conformisme rigide ou absence totale de conformisme.

Psychoticisme
 Expériences et croyances bizarres. – Excentricité.
 Dérégulation cognitive et perceptive.

 

(1) The Personality Inventory for DSM-5 (PID-5)—Adult: Krueger RF, Derringer J, Markon KE, Watson D, Skodol AE. Copyright American Psychiatric Association.

En effet, nous avons la technologie et le savoir-faire pour vous aider à créer des questionnaires et des enquêtes selon vos besoins.

Au prix très abordable de 30 € / an d’abonnement.

 

Laisser un commentaire