Choisir entre le MBTI et l’Ennéagramme (tests de personnalité)

Tests of personality - tests de personnalité

Choisir entre le MBTI et l’Ennéagramme (tests de personnalité)

4 décembre 2017 ennéagramme 7

MBTI, Ennéagramme et autres tests

Les tests de personnalité désignent des techniques psychologiques sur des aspects non cognitifs de la personnalité (c’est à dire les versants conatifs et affectifs et leurs déviations). On va parler de typologie de la personne.

Le but d’un test est d’évaluer une personne non pas dans l’absolu mais en la comparant à d’autres.

Les tests de personnalité diffèrent entre eux. Parmi les plus connus:

  • le MBTI (4 axes bipolaires et 16 personnalités)
  • le big Five (ou modèle OCEAN ou 16PF) (5 axes empiriques bipolaires: ouverture à l’expérience, consciencieux, extraversion, amabilité et sensibilité)
  • l’ennéagramme (9 personnalités en approche simple et 54 en approche approfondie)

et bien d’autres (PAPI, SOSIE, DISC…)

Ennéagramme

Popularisé dans les années 1970 du courant de la psychologie humaniste, l’ennéagramme est une méthode de développement personnel et de management. Cette méthode ne propose pas seulement d’aborder la dimension interpersonnelle, mais vient placer la motivation au premier plan dans la relation. Alors qu’elle est exclue de l’interprétation factorielle ordinaire de la personnalité (les tests psychométriques les plus courants), la motivation est ici la condition sine qua non d’une vision embrassant autant la réalité individuelle que la réalité sociale. Cela donne une typologie dynamique et pas statique. Sa marque de référence est la simplicité et la symétrie, donc facilement abordable et applicable, mais la différentiation interne est complexe et puissante pour ceux qui veulent creuser.

L’ennéagramme est enseigné dans les universités américaines et utilisé par les psychologues et coachs, mais reste encore peu connu en France.

Pour en savoir plus sur l’ennéagramme.

MBTI

Environ 2 millions de personnes par an effectuent le test MBTI. Le MBTI est le test le plus effectué au monde.

Dans le cadre de la Psychologie analytique, Carl Gustav Jung (1875-1961), psychiatre suisse, a amené des éléments théoriques dont l’existence de «8 types psychologiques». Cette invention a été publiée en 1921.

À partir de son invention des types psychologiques, des chercheurs ont développé des approches théoriques. La socionique en Union Soviétique et le MBTI aux États-Unis.

Le Myers Briggs Type Indicator (MBTI) est un outil d’évaluation psychologique déterminant le type psychologique d’un sujet, suivant une méthode proposée en 1962 par Isabel Briggs Myers et sa mère Katherine Cook Briggs.

Il sert comme outil dans les identifications des dominantes psychologiques des personnes dans des cadres liés au Management. Ou aux problèmes dans le cadre des relations interpersonnelles.

Le MBTI détermine 16 types de personnalité. Ceci à partir de 4 axes bipolaires

Le MBTI, outil statique

Le MBTI est statique, comme beaucoup de tests psychométriques, avec une approche bipolaire (choix entre gaucher ou droitier, extraverti ou introverti, ..). Ceci sur 4 axes (ESTP). Il en résulte 16 possibilités de personnalité (à ne pas confondre avec le 16PF de Catell à l’origine du Big ) avec une étiquette statique d’entrepreneur, d’amuseur, de médiateur, ….. Dans le domaine scientifique, un outil stable, reproductible et relativement simple est un prérequis pour être accepté et permet des mesures dans le temps.

Son fondement est cognitif, et met en exergue la gestion de l’information consciente (Recueil, classification dans une dimension temporelle).

  1. Comment recueilles-tu l’info ? vas tu dans le détail (sensitif) ou regardes tu plutôt dans le global (intuitif) ?
  2. Classes-tu l’information en fonction de critères logiques (Pensée: vrai ou faux) ou en fonction de critères subjectifs (Sentiment: bien ou mal) pour prendre une décision ?
  3. Attends-tu d’obtenir encore plus d’information (Perception) ou en tires-tu rapidement des conclusions et des décisions (Jugement) ?
  4. Pour se faire, es-tu tourné vers l’extérieur (autrui, le monde) ou centré sur toi ?

Le MBTI ne va ni traiter de la motivation, qui va engendrer des comportements différents en fonction des situations, et ni des mécanismes de défense inconscients.

En d’autres termes, le MBTI indique « comment une personne se comporte » quelque soit la situation, avec en première ligne ces points forts, quand l’ennéagramme indique « pourquoi une personne se comporte ainsi » et les variations possibles de comportement en fonction de la situation (approche dynamique), avec en première ligne les faiblesses (Inconscientes).

Des personnes peuvent avoir le même comportement mais des motivations différentes. L’ennéagramme va pouvoir faire ces distinctions plus facilement.

Correspondance avec l'ennéagramme

On peut établir des correspondance entre le MBTI et l’Ennéagramme. Un type Ennéagramme peut correspondre à plusieurs types MBTI et vice versa. Mais les avis sur les correspondances divergent en fonction des sources. Ci-dessous un tableau synthétique à partir de différentes sources.

L'ennéagramme, outil dynamique

L’ennéagramme se base sur une approche empirique (comme le big 5) et clinique (les névroses). Il se base sur les différents mécanismes de défense mis en place et leur utilisations inconscientes automatiques qui influent nos comportements. L’origine est de tendance psychanalytique (refoulement, recherche d’amour pendant l’enfance – dégradation émotionnelle ou passion ou motivation par déficience). 

Pour en savoir plus sur le lien entre l’ennéagramme, les névroses et le DSM.

L’interprétation est cognitive avec l’utilisation de croyances inadaptées ou de valeurs contre-productives (Distorsions cognitives – la fixation – et l’auto-renforcement de la passion). Son utilisation est en ligne avec les approches cognito-comportementales d’aujourd’hui où l’on ne recherche pas dans le passé ce qui nous a perturbé, mais bien comment mieux vivre avec, ici et maintenant.

L’ennéagramme est dynamique car la personne oscille entre plusieurs mécanismes de défenses. Et donc plusieurs comportements en fonction de la situation et de la période. Ce qui en fait un outil puissant mais difficilement utilisable par les scientifiques dans des mesures psychométriques.

Pour reprendre, la théorie implicite de la personnalité (JP Leyens – Sommes nous tous des psy ?):

« Ne confondez pas entre personnalité et attitude .. ma personnalité c’est qui je suis … et mon attitude dépend de qui vous êtes et comment vous vous comportez »

Avec l’approche de l’ennéagramme une personne peut évoluer, modifier des comportements inadaptés, adapter ses motivations. Elle ne se retrouve pas enfermée dans une case.

Faire un choix (ou pas !)

Enfin, et le plus important dans le choix d’outils psychométriques ou de développement personnel est de bien savoir ce que vous voulez faire.

Avoir la photographie à l’instant « t » d’une personne ? Ce qui est  bien utile dans une phase de recrutement quand vous rechercher un profil bien identifié préalablement. Mais un peu moins utile dans le cadre du développement personnel. Ou pouvoir agir en optimisant des comportements et des relations interpersonnelles (personnels ou d’un équipe) ?

Dans le cadre professionnel du management d’une équipe, son optimisation va dépendre entre autres de votre capacité à comprendre ce qui motive les personnes et ce qui vous motive. Le Bien-être de chacun. Pas seulement la partie visible de l’iceberg (motivations conscientes: salaire, reconnaissance, …) mais aussi et surtout la partie immergée (motivations inconscientes, passions et fixations). Vous devez répondre à « comment motivez mon équipe? ».

Pour en savoir plus sur l’ennéagramme des processus ou sur l’ennéagramme du Management.

Conclusion MBTI et Ennéagramme

En conclusion, ces 2 outils se différencient par l’utilisation différentes de la cognition (sur le fondement) et le choix va dépendre de votre objectif (identifier ou motiver). Le MBTI utilise des critères de mesure bipolaire. Et à partir de là, va anticiper des positions  statiques pour prévoir des comportements. L’ennéagramme utilise la cognition (Croyances…) pour expliquer des comportements situationnels et pouvoir mieux agir dessus (mieux comprendre, mieux accueillir et mieux soutenir).

En d’autres termes, le MBTI indique « comment une personne se comporte » quelque soit la situation, avec en première ligne ces points forts, quand l’ennéagramme indique « pourquoi une personne se comporte ainsi » et les variations possibles de comportement en fonction de la situation (approche dynamique), avec en première ligne les faiblesses (Inconscientes).

Des personnes peuvent avoir le même comportement mais des motivations différentes. L’ennéagramme va pouvoir faire ces distinctions plus facilement.

Néanmoins ce sont 2 outils qui peuvent être complémentaires.

Pour information, le MBTI est une marque déposée par la fondation Myers Briggs. De ce fait, seuls les praticiens licenciés à cette fin peuvent faire passer officiellement et commercialement un « test MBTI® ». OPP, détient les droits d’utilisation du test en Europe.

  • Interdiction de faire passer le MBTI dans le cadre d’un entretien d’embauche
  • Les deux co-créatrices du test « n’ont » pas eu de formation en psychologie
sous le régime du droit de courte citation

Quelques remarques sur le Big 5

En psychologie, les Big Five sont cinq traits centraux de la personnalité empiriquement proposé par Goldberg (1981), puis développé par Costa et McCrae dans les années 1987-1992. Ils constituent non une théorie mais un repère pour la description et l’étude théorique de la personnalité (Et dérive du 16PF de Cattell – 1949).

Il est parfois question du « modèle OCEAN » suivant les différentes dimensions du modèle. Il existe différents modèles comme le NEO-PI.

  • (O) Ouverture: appréciation de l’art, de l’émotion, de l’aventure, des idées peu communes, curiosité et imagination ;
  • (C) Conscienciosité: autodiscipline, respect des obligations, organisation plutôt que spontanéité ; orienté vers des buts ;
  • (E)Extraversion: énergie, émotions positives, tendance à chercher la stimulation et la compagnie des autres, fonceur ;
  • (A) Agréabilité: une tendance à être compatissant et coopératif plutôt que soupçonneux et antagonique envers les autres ;
  • (N) Neuroticisme ou névrosisme : contraire de stabilité émotionnelle : tendance à éprouver facilement des émotions désagréables comme la colère, l’inquiétude ou la dépression, vulnérabilité.

Les Big Five ne classent pas les personnes en cinq catégories mais les évaluent cinq fois différemment. Ces cinq dimensions constituent un minimum pour décrire dans son entier le caractère d’une personne. Car les traits qu’ils désignent s’avèrent indépendants.

La force du Big 5 est sa notoriété dans le monde scientifique et la mesure universelle de 5 dimensions qui permettent objectivement d’identifier la moyenne de la population. Une sorte de normalité. Ces critères répondent au besoin de l’approche scientifique. 

Ses 2 faiblesses sont: 
  • Une note faible sur un axe bipolaire statique peut révéler une dimension opposée ou une indifférence par rapport à cette dimension. Le big 5 ne sait pas faire la différence.
  • L’utilisation des données en dehors du champ scientifique. C’est à dire la dimension interprétative dans un cadre personnel ou professionnel

Ci-dessous un exemple de dérive que l’on peut voir

 Le tabagisme est corrélé à un haut niveau de névrotisme et un bas niveau d’agréabilité et de caractère consciencieux. Note: CELA FAIT PEUR DE LIRE CELA et ne met pas en valeur l’outil de typologie psychologique!

D’autre part comme pour l’ennéagramme, à chacune des dix catégories de troubles de la personnalité du DSM IV (Manuel Diagnostique et Statistique des troubles mentaux) correspond un profil unique des Big Five. Ces profils ont en commun un névrosisme élevé et une faible agréabilité (Saulsman et Page, 2004).

Autres tests

Il sont nombreux

DISC, Classical Temperaments, NEO-PI, MMPI, R-Drive, iPersonic, 16PF, Zodiac, Love Languages, KWML, Life Path, M:tG, and Hogwarts houses… pour en citer quelques uns.

  1. 16PF (Catell – 1946): le Sixteen Personality Factor Questionnaire. Au premier niveau le 16PF mesure 16 traits de personnalité. Et c’est au 2ème niveau que 5 traits ont été sélectionnés pour simplifier l’approche qui a donné le Big 5. La plus récente version a été éditée en 1993 (16PF5e). 
  2. NEO-PI; Neuroticism Extraversion Openness Personality Inventory (NEO-PI)
  3. The DISC assessment . Le DISC est un outil d’évaluation psychologique déterminant le type psychologique d’un sujet, créé par Walter Clarke sur la base de la théorie DISC dans le livre Emotions of Normal People sorti en 1928 du psychologue W. Moulton Marston. Cet acronyme reprend les quatre traits définis, la domination, l’influence, la stabilité et la conformité. Il sert comme outil dans les identifications des dominantes psychologiques des personnes dans un cadre professionnel. Il est largement utilisé dans le Fortune 500 companies. Pour en savoir plus sur le DISC et Ennéagramme.
  4. Le PID5 (Personality inventory for DSM-V) a été développé en Septembre 2012 par le groupe de travail du DSM-V. Il inclut 25 traits de personnalité inadaptés. Pour en savoir plus sur Wikipedia english ( DSM-5). 
  5. Enfin le Process Communication Model (PCM), développé par Taibi Kahler (et son travail avec la NASA). Cette approche correspond à l’une des dernières évolution de l’Analyse Transactionnelle.

Autres articles proches du sujet:

Ou identifier son type Ennéagramme:

 

 

7 réponses

  1. […] Lâcher Prise Identifier son ss-Type MBTI & Ennéagramme DISC & Ennéagramme Ennéagramme et […]

     
  2. […] MBTI & Ennéagramme Ennéagramme & Névroses Les Sous-Types Business & Ennéagramme Faire le test Ennéagramme Identifier son Sous-Type […]

     
  3. […] Process Com et Ennéagramme (En dvlpt) Ennéagramme MBTI et Ennéagramme […]

     
  4. […] Ennéagramme Disc et Ennéagramme MBTI et Ennéagramme […]

     
  5. […] Ennéagramme et MBTI Ennéagramme et Process […]

     
  6. […] biais et Cognitions MBTI et Ennéagramme Autres […]

     
  7. […] test Livres et Articles La clef des Sous-type Choisir entre MBTI et Ennéagramme Choix entre Process Com et […]

     

Laisser un commentaire