Choisir entre Process Com et Enneagramme

Tests of personality - tests de personnalité

Choisir entre Process Com et Enneagramme

11 décembre 2018 analyse transactionnelle ennéagramme 4

Choisir entre Process Com et Ennéagramme

Ces 2 outils ou méthodes ne sont plus à présenter. Utilisés dans les universités américaines, par la Nasa, ou par de nombreux psychologues du monde entier. Ils ont la particularité de présenter des types de personnalité, et de cibler nos motivations inconscientes comme l’un des moteurs de nos comportements et de nos ressentis.

Néanmoins si vous ne connaissez pas vos types respectifs, vous pouvez:

– Pour le Process Com, soit acheter le très bon livre de Gérard Collignon (Comment leur dire… qui est une des sources de cet article) soit accéder à notre article qui synthétise quelques points clefs des 6 types de personnalité.

– Pour l’ennéagramme vous pouvez découvrir ce puissant outil dans le menu de notre site Web @Prisme, ou si vous le souhaitez faire le test directement.

Quelques rappels sur le Process Com

Dans les années 70, un psychologue américain, Taibi Kahler, fait évoluer l’Analyse Transactionnelle et élabore le modèle du Process Com. Comme le nom l’indique c’est une méthodologie sur la communication:

« Notre futur ne repose pas seulement sur notre compréhension de nous-mêmes. Il faut aussi que nous sachions communiquer et démontrer aux autres qui nous sommes et ce que nous sommes« 

Ce modèle pour lequel il reçoit le prix Eric Berne en 1977, s’appelle le mini-scénario. Du mini-scénario est issu 6 types de personnalité.

Un individu peut présenter les caractéristiques de plusieurs types à la fois. Néanmoins l’un d’entre eux constitue sa dominante (appelé: la Base). Pour simplifier, le 2ème type le plus utilisé sera appelé la Phase.

Chaque type fournit 3 informations: la source principale de motivation, le mode de communication préférentiel et la façon de gérer le stress.

En d’autres termes, si un individu n’obtient pas la satisfaction de façon positive à ses besoins, il la recherchera de façon négative, adoptant des comportements inefficaces.

En effet, depuis l’enfance, nous avons appris qu’il vaut mieux recevoir de l’attention négative que pas d’attention du tout.

Ainsi en l’absence de signe de reconnaissance, le stress apparaît puis les comportements inadaptés.

Le tableau ci-dessous reprend la question existentielle, les besoins psychologiques, les satisfactions négatives de chacun des 6 types du Process Com.

Le scénario de l'analyse transactionnelle

En Process Com, à chaque type correspond 1 scenario qui peut être représenté par 1 mot clef comme « toujours », « jusqu’à », …., et par des croyances que chaque individu a développé dans son enfance et a consolidé au cours de son existence.

Le tableau ci-dessous reprend le mot clef et les croyances rattachés à chacun des 6 types du Process Com.

A ce tableau il faut rajouter le mot clef « Presque I ou II », qui correspond à des personnes avec une base/phase  Empathique/Rebelle ou vice versa. Et base/phase Persévérant/Empathique ou Travaillomane/Empathique.

La mécommunication

Dans les situations de communication interpersonnelle, il suffit de peu de choses pour que cela se passe bien ou mal. Taibi Kahler a choisi le terme de mécommunication pour désigner ces phénomènes d’incompréhension, de conflit ou de passivité fréquente au quotidien.

Sous stress tout individu cesse de penser clairement. Sa capacité à résoudre les problèmes est altérée. Il a tendance à voir les choses non pas telles qu’elles sont mais telles qu’il croit qu’elles sont, et ceci bien sur en toute inconscience.

C’est sur un mode négatif qui peut n’avoir qu’un rapport lointain avec l’objectif apparent de la conversation. D’où le terme de mécommunication. Le port du « masque » est l’un des signaux de la mécommunication et du stress.

Les masques invitent les masques!

1er niveau de stress

En cas de besoin non satisfait, je rentre dans un premier niveau de stress qui correspondant aux drivers de l’analyse transactionnelle. De manière inconsciente!
Et je le fais de façon négative!

2ème niveau de stress

Si mon 1er niveau de stress n’est pas évacué, je vais rentrer dans un 2ième niveau de stress, très visible pour mon interlocuteur: Je vais porter le Masque!
Je n’ai pas conscience d’avoir eu un comportement négatif précédemment, aussi je ne comprends pas la réaction peut être vive de mon interlocuteur.
Mon interlocuteur me voyant porter le Masque aura tendance aussi à se mettre sur la défensive.
Je vais inconsciemment mettre en place un mécanisme d’échec.

Il y a un grand risque d’escalade, d’incompréhension. Un risque de rentrer dans le triangle dramatique: le jeu du sauveur, du persécuteur et de la victime.

3ème niveau de stress

Le 3ème degré de stress est heureusement plus rare: il correspond à la déprime, au Burn-out …

Le fameux triangle dramatique

Ainsi chaque type aura tendance à se positionner dans le triangle dramatique en tant que victime, sauveur ou persécuteur.

Ci-dessous un exemple d’échanges typiques dans un cadre de triangle dramatique.

Par exemple, la mécommunication entre un type persévérant et un type Empathique peut aller jusqu’à la rupture dans un couple. Et je confirme, c’est du vécu.

Choisir entre Process Com et Ennéagramme

Tout est relatif, mais le Process Com et l’Ennéagramme présentent de nombreux points communs.

Les 2 présentent des types de personnalité, basé sur la motivation. Ils sont des outils de développement personnel puissants et reconnus. Ils se basent tous les 2 sur l’utilisation inconsciente et automatique de comportements inadaptés à une situation, en réaction à 1 stimulus ou à un manque de stimulus précis. Enfin, ils se basent sur des mécanismes de défense.

Les objectifs

Dans ces 2 méthodologies, un des premier objectif est de prendre conscience qu’il y a d’autre manière de se comporter que la sienne. Si quelqu’un se conduit d’une manière incompréhensible, ce n’est peut être qu’une histoire de points de vue. on a plusieurs cartes dans nos mains.

Une deuxième étape sera d’identifier son type, sa base, sa phase ou en Ennéagramme son type, son ou ses ailes, son type d’intégration et de désintégration. Et ainsi même de reconnaître chez soi des comportements automatiques, inconscients, inadaptés que l’on peut ainsi moduler. Ou au moins qui nous permettent de relativiser une situation par rapport à un interlocuteur ou une situation.

La troisième étape est d’identifier les mêmes caractéristiques chez notre interlocuteur. Mais la cela se complique, car cela demande de l’expérience. Et surtout il y a le risque de mettre les gens dans des cases. Ce qui est exactement l’objectif contraire de ces 2 méthodologies.

Les approches systémiques (familiale et environnementale) ou en entreprise permettent néanmoins, à partir du moment ou chacun découvre par soi même son profile et est d’accord pour le partager avec les autres, peuvent réellement améliorer les relations interpersonnelles. C’est la raison pour la quelles ces 2 méthodologies se retrouvent fréquemment dans les entreprises pour améliorer la cohésion d’équipe, par exemple.

Les ressemblances entre les types

Certains types se correspondent parfaitement

Le Travaillomane et le Perfectionniste (Ennéatype 1)

Le driver sois parfait correspond bien à ses 2 types. Sa gestion du temps, ou son manque d’amusement tant que le travail n’est pas fini. Le roi de la planification et le sens des responsabilités.

Attention, l’Ennéatype 3 peut être confondu avec un Ennéatype 1 ou un travaillomane. Effectivement ils ont des points communs comme le driver mais pas la même motivation.

L’Empathique et l’Altruiste (Ennéatype 2) et le Médiateur (Ennéatype 9)

Le driver Fais plaisir est encore bien adapté. 

La peur du conflit pour le type 9. Le besoin d’une bonne relation avec son interlocuteur et l’analyse d’une situation à travers son ressenti pour le type 2 et le 9. 

Le souci de l’image que les autres ont d’eux mêmes.

La difficulté pour s’affirmer.

Le Rêveur et le Penseur (Ennéatype 5)

Le driver Sois fort correspond bien à ses 2 types.

Il faut respecter leurs besoins en termes de temps et de solitude, et ne pas les obliger à discuter de tout.

L’action n’est pas vitale pour ces types.

Leur sécurité, c’est leur monde intime. Ils y puisent une grande capacité d’introspection et de réflexion.

Les nuances

Par contre pour les 3 autres types les correspondances sont plus nuancées, ou il y a des désaccords entre les différents auteurs.

Le Persévérant et le Battant (Ennéatype 3) et le Loyaliste (Ennéatype 6)

Le driver Sois Parfait Parent correspond bien à ces 3 types.

Il se fixe un objectif et a besoin d’aller au bout est la définition de l’Ennéatype 3.

Le persévérant recherche d’abord à connaître l’opinion de son interlocuteur, ou à exposer la sienne correspond bien à l’image de commercial du type 3.

Il est intéressant de noter que dans le Process Com c’est le Promoteur qui est étiqueté « commercial ».

Enfin comme le type 6, Sous stress, il a tendance à ne voir que ce qui ne va pas. Focalisé sur les erreurs, il devient de plus en plus rigide.

Le Promoteur et le Leader  (Ennéatype 8) et l’Epicurien (Ennéatype 7) et le Loyaliste (Ennéatype 6 contre-phobique)

Le driver Sois Fort Parent me semble bien adapté.

Un coté aventurier et j’ai du mal à finir un travail de longue haleine correspond bien à l’Ennéatype 7 et au 6 contre-phobique.

L’aspect je ne sais pas m’arrêter, correspond bien aussi à l’Ennéatype 7 (gourmandise) mais aussi au type 6 contre-phobique (prise de risque) et au type 8 dans la provocation.

Enfin comme le type 8, quand il veut quelque chose c’est tout et tout de suite. C’est blanc ou noir.

Le Rebelle et l’Artiste (Ennéatype 4), l’Epicurien (Ennéatype 7) et le Leader (Ennéatype 8)

Le driver Fais des efforts est encore bien adapté à l’Ennéatype 4. On peut considérer le type 7 et 8 sont en réaction inverse par rapport à ce driver. Donc bien liés. 

Ils fonctionnent mal à partir d’exigences et supportent mal la directivité.

Ils réagissent mal à la contrainte, se braquent facilement et deviennent très rapidement désagréables et blâmeurs.

Les vêtement originaux s’assemblent bien avec le type 4. Mais le 4 ne vit pas dans l’instant présent. Il vit dans le passé. Comme le 7 vit dans le futur.

La tendance à chercher l’amusement partout avec le type 7.

Néanmoins il y a des différences notables

Le Process Com est avant tout présenté comme un outil de communication. Comment mieux communiquer. L’ennéagramme, au-delà d’apporter 3 types de personnalité supplémentaires, donc d’être plus précis, aborde aussi le domaine du « Pourquoi« . 

Il permet comme la psychanalyse d’aborder la notion du Pourquoi, mais sans rentrer dans de longues séances d’introspection. Il permet de mettre un nom sur des motivations profondes. Et ainsi de pouvoir se concentrer sur le Présent et sur des solutions adaptées.

La motivation

D’autre part si ces 2 méthodes se base sur la motivation. On ne parle pas de la même motivation. Le Process Com identifie la source de la motivation par un besoin psychologique non reconnu par l’environnement, un besoin non satisfait.

Alors que l’Ennéagramme identifie la motivation par l’évitement, la peur de se retrouver dans une situation donnée. C’est donc la notion d’un centre réprimé inconsciemment et la sur-utilisation d’un autre centre et de comportements ou l’on excelle, qui va guider nos choix, nos réactions et nos comportements.

Les mécanismes de défense identifiés par type ne sont pas non plus les mêmes. Si ce n’est la projection du Persévérant et de l’Ennéatype 6.

Enfin l’Ennéagramme a une histoire plus ancienne que le Process Com. Même si son coté plus ésotérique a dans mon opinion une incidence négative dans la perception de cet outil, il faut reconnaître que l’approche plus spirituelle possible peut intéresser des personnes. C’est le principe de la liberté.

Ces 2 outils ont été identifiés comme pouvant conduire à des dangers sectaires. Il faut bien préciser que c’est l’utilisation de ces outils puissants par des personnes mal intentionnées qui est visée. Ainsi cela vaut pour tous les métiers. Il faut rester attentif.

En conclusion

Ces 2 outils sont complémentaires.

L’Ennéagramme, par exemple, ne met pas facilement en relief le mécanisme d’échec du Persévérant (La croisade), mais comme le Process Com n’identifie pas cette peur de l’échec de l’Ennéatype 3 qui motive le Battant dans son quotidien et qui le rend si efficace dans l’action.

Je reste convaincu que l’Ennéagramme permet d’aller beaucoup plus loin dans le pourquoi, mais l’approche à tiroir du Process Com (le fameux immeuble avec sa base et ses phases et ses niveaux d’énergie) expliquant les changements de comportement en fonction de l’environnement est excellent.

Le Process Com étant une marque protégée, l’Ennéagramme garde l’avantage d’être accessible à tous.

 

4 réponses

  1. […] Process Com et Ennéagramme (En dvlpt) Ennéagramme MBTI et Ennéagramme […]

     
  2. […] Ennéagramme Ennéagramme et MBTI Ennéagramme et Process Com […]

     
  3. […] Choisir entre Process Com et Ennéagramme @Prisme        (Best of) […]

     
  4. […] Test Sous-type Faire le test Livres et Articles La clef des Sous-type Choisir entre MBTI et Ennéagramme Choix entre Process Com et Ennéagramme […]

     

Laisser un commentaire