La relation de couple

Tests of personality - tests de personnalité

La relation de couple

4 juin 2019 psychologie 0

Test de la qualité de relation de couple

Partant de l'ECR (Experience of Close Relationship - Brennan et al., 1998) ou QEAA en Français
Modèle révisé posthoc Université 3 rivières Québec

Test de la qualité de relation de couple 

0
Nombre de questions
0
Temps (mns)
Image parJonny Lindner de Pixabay

La théorie de l'attachement

De nombreuses recherches sur les comportements sociaux de l’adulte montrent qu’il existe un «système d’attachement». Ainsi ce système présiderait aux comportements destinés à s’attirer l’attention, le soutien et la protection d’autres personnes ou à éviter d’être rejetés par eux (Pietromonaco & Feldman Barrett, 2000).

En somme, la théorie de l’attachement (Griffin & Bartholomew, 1994) modélise le besoin universel de l’homme de former des liens affectifs étroits. Elle postule que les individus sont biologiquement prédisposés à développer ces liens.

Si, conséquemment aux réactions de l’autre, l’individu se perçoit lui-même comme digne d’être aimé, adéquat et compétent, son modèle de soi est positif. Si, au contraire, il se perçoit comme indigne d’être aimé, incompétent ou inadéquat, son modèle de soi sera négatif.

 

Des stratégies émotionnelles et comportementales

A l’âge adulte comme dans l’enfance, le système d’attachement de l’individu s’active chaque fois qu’il a besoin du soutien d’autrui. Ainsi, il s’active en réponse aux déclencheurs que sont les situations de perte, de séparation ou de menace pour soi ou pour les figures d’attachement. Enfin il s’active également en cas de conflits, de défis de la vie et de tous les autres événements générateurs d’anxiété ou de doute sur soi (Kobak, Cole, & Ferenz- Gillies, 1993).

Une figure d’attachement à l’âge adulte se caractérise par quelqu’un dont on veut rester proche. En fait, c’est quelqu’un avec qui l’on veut passer du temps, vers qui l’on se tourne en cas de détresse. Mais en outre en cas de déprime, sur qui l’on compte. Finalement qui nous manque quand on en est éloigné.

En bref, les styles d’attachement sont des stratégies émotionnelles et comportementales, pour réguler les affects éprouvés dans les relations proches.

On identifie 4 styles d’attachement. Voir l’article

8 sous-dimensions à l'évitement et l'anxiété

L’analyse factorielle exploratoire a mis en relief la présence de huit sous-dimensions (facteurs) en lien avec l’évitement et l’anxiété. Cette démarche est appuyée par Tanaka et Huba (1984). Dans ce modèle révisé, les facteurs évitement et anxiété déterminent chacun quatre autres facteurs latents de l’attachement.

Pour l’évitement on distingue: 
  • inconfort avec la proximité,
  • demande de réconfort,
  • communication/ouverture,
  • confort avec l’intimité
Pour l’anxiété:
  • frustration avec le partenaire,
  • peur de l’abandon,
  • besoin de fusion,
  • anxiété/préoccupation.

Le test de qualité de relation de couple

L’ECR (Experience of Close Relationship) ou QEAA en Français (Questionnaire des Expériences d’Attachement Amoureux) a été élaboré par Brennan et al., 1998. Il est un des tests les plus utilisé sur l’attachement amoureux dans le monde scientifique.

Il appert que le QEAA (dans sa version française) possède des qualités métrologiques aussi adéquates que la version originale américaine. Précisément, les résultats mettent en évidence les dimensions évitement de l’intimité et anxiété face à l’abandon qui évaluent les représentations cognitives de soi et des autres d’adultes. Empiriquement, il semble que huit dimensions de l’attachement amoureux concourent à l’établissement de deux dimensions plus globales, c’est-à-dire à l’évitement des rapports intimes et à l’anxiété face à l’abandon.

En conclusion, les résultats appuient l’existence de deux dimensions principales de l’attachement, soit l’évitement de l’intimité et l’anxiété face à l’abandon. En raison des résultats psychométriques obtenus avec la version francophone, il y a lieu de recommander l’emploi de cet instrument dans de futures recherches visant à mesurer les expériences d’ attachement amoureux auprès d’une population adulte.

Source: Thèse doctorante à l’université Trois-Rivières (Québec) par Marie-France LARIVIERE – Mars 2002 « Dimension affective de la violence conjugale masculine et féminine: contribution de la théorie de l’attachement »

En effet, nous avons la technologie et le savoir-faire pour vous aider à créer des questionnaires et des enquêtes selon vos besoins.

A cet égard, contactez-nous pour évaluer la gratuité (bénéfices communs) de votre test.

 

Laisser un commentaire