Test du besoin d’évaluation

Tests of personality - tests de personnalité

Test du besoin d’évaluation

26 mai 2019 psychologie 0

Test du besoin d'évaluation (NES-12 - Jarvis & Petty 1996)

Partant de la validation française du test du besoin d'évaluation
à l'université de Rennes par Mareï Salama Younes

test du besoin d’évaluation

0
Nombre de questions
0
Temps (mns)
Image parjessica45 de Pixabay

Bien ou mal ? Juste ou pas juste ?

Il existe un nombre substantiel de recherches publiées qui apportent une démonstration incontestable à l’idée selon laquelle certains individus ont tendance à évaluer les choses, même quand il n’y a pas obligation à le faire. Alors que d’autres personnes, à l’inverse, ont tendance à ne pas avoir besoin de recourir à l’évaluation des choses ou des gens sauf à être en devoir explicite de le faire (Jarvis et Petty -1996).

Ce besoin ne renvoie pas à la facilité ou non à se faire une opinion ou de la vitesse avec laquelle ce processus se produit. Ce dont il est question relève du fait que certaines personnes le font « spontanément ». Quand les autres ne s’y emploient que sur commande. 

Le besoin d’évaluer est défini comme l’évaluation des aspects positifs et/ou négatifs d’un objet.

Ce besoin peut-il prendre le pas sur le rationnel et l’objectif ? Afin de ne pas créer de dissonances ? je le crois.

Ces travaux sur le besoin d’évaluer ont été conduits en parallèle de ceux concernant le besoin de cognition (Cacioppo & Petty, 1982), de structure (Neuberg & Newsome, 1993) ou de clôture (Webster & Kruglasnki, 1994). Toutes ces recherches n’excluent aucune explication, pas même biologique, relative au développement de ces différences individuelles.

Je pense, donc je suis

Tormala et Petty (2001) ont examiné l’influence des différences individuelles dans le besoin d’évaluer sur le choix d’un processus de traitement de l’information. Les participants lisaient des textes décrivant les comportements de personnes cibles hypothétiques. Puis ils rapportaient leur attitude à l’égard de ces personnes. Conformément aux attentes, les participants ayant un fort besoin d’évaluer se formaient une attitude spontanément. Alors que ceux qui présentaient un faible besoin d’évaluer étaient moins spontanés, usant d’un processus davantage basé sur la mémoire.

Le besoin d’évaluer représente un aspect de la personnalité individuelle qui n’est que dans une faible mesure couvert par le modèle en cinq facteurs (Big5 ou OCEAN) de la personnalité. Ils trouvent une relation significative modérée entre le besoin d’évaluer et les domaines extraversion et franchise ou ouverture du modèle en cinq facteurs de la personnalité. Ces résultats sont conformes à la conceptualisation du besoin d’évaluer comme une tendance chronique à s’engager dans une logique de réponse évaluative.

Le test du besoin d'évaluation

Ce test du besoin d’évaluation est tiré de la thèse doctorante « Etudes socio-cognitives des besoins fondamentaux: échelles de mesure et application socio-cognitive pour une population d’étudiant » de l’université de Rennes par Mareï Salama Younes. En tout cas pour sa validation française.

Effectivement le test est d’origine américaine (Jarvis & Petty 1996). Il mesure la tendance pour un individu à évaluer quasi systématiquement les choses d’une manière positive ou négative. 

Cette échelle (NES) devient alors la seule échelle utilisée pour mesurer le besoin d’évaluer. La version française est composée de 14 items. Elle est présentée sous la forme d’échelles de Likert en 5 points. Les notes sont additionnées pour former score global de « besoin d’évaluer » qui peut aller de 14 à 70.

L’ensemble des résultats de la validation française atteste que cette échelle courte possède des bonnes qualités du point de vue du sens. Mais aussi il possède de l’uni-dimensionnalité et des propriétés psychométriques, tel que défini dans le monde scientifique. A l’origine le test comportait 46 questions.

Ce test du besoin d’évaluation avec le test du besoin de cognition et celui du besoin de clôture s’harmonise bien avec l’approche de Carol Dweck. En particulier, vous trouverez ci-dessous les références de son livre sur les états d’esprit.

En effet, nous avons la technologie et le savoir-faire pour vous aider à créer des questionnaires et des enquêtes selon vos besoins.

A cet égard, contactez-nous pour évaluer la gratuité (bénéfices communs) de votre test.

 

Laisser un commentaire