Le type 6 de l’ennéagramme

Tests of personality - tests de personnalité

Le type 6 de l’ennéagramme

26 mars 2020 psychologie 0

Le type 6 de l’ennéagramme (ennéatype 6) – Le Loyaliste

Popularisé dans les années 1970 du courant de la psychologie humaniste, l’ennéagramme est une méthode de développement personnel et de management.

L’ennéagramme décrit neuf manières différentes d’aborder le monde, et en conséquence neuf manières très différentes d’interagir avec celui-ci. Ennea signifie 9 en grec. Chacun des 9 ennéatypes a ses forces, ses faiblesses. Chacun de nous privilégie certaines informations et en laisse d’autres de côté, d’une manière inconsciente, se limitant à une version de la réalité. Cet outil de développement personnel permet de mieux se connaître et de se libérer de certains automatismes parfois limitants,  et ainsi d’améliorer ses relations interpersonnelles et son Bien Etre.

L’ennéagramme s’intègre bien aux approches de psychologie moderne.  Comme le mindfulness, il souligne l’importance de l’éveil par rapport au « pilote automatique » que représentent les routines quotidiennes. Comme les approches cognitives et comportementales, il s’appuie sur des croyances et la mise en évidence de schémas inadaptés. Sa structure cognitive et émotionnelle peut être un guide utile et performant.

Chaque individu possède les neuf profils de l’Ennéagramme en lui, mais ne les développe pas tous de la même manière. Ce qui fait de chacun une personne unique.

Célébrités de type 6

Woody Allen
Vanessa Paradis
Bourvil
Fabrice Luchini

Ce que je ressens. Comment je me perçois

Je vois facilement ce qui pourrait représenter un risque voire un danger dans les situations que je rencontre. Je m’imagine d’ailleurs tous les scénarios possibles même parfois les plus catastrophiques. J’ai besoin de me sentir en sécurité, sans compter que je manque de confiance en moi et aux autres. Je fais preuve de méfiance et me demande qui est fiable car je redoute la trahison.

Je ne vais pas dire oui tout de suite à une proposition ou un projet, j’ai besoin de poser des questions, d’en savoir plus. J’avoue que j’ai un rapport à l’autorité qui  peut parfois être compliqué voire conflictuel. Je n’aime pas le flou ni qu’on essaie de me faire prendre des vessies pour des lanternes.

J'aime

  • Les situations claires
  • La sensation de sécurité
  • La loyauté
  • Avoir le temps de me préparer, de m’adapter
  • Me faire « l’avocat du diable » pour vérifier votre sincérité

Je n'aime pas

  • L’autorité floue ou imprévisible
  • La trahison, le mensonge
  • Les situations ambiguës, les imprévus
  • Les beau-parleurs, les arguments superficiels
  • Commencer quelque chose avant de savoir où l’on va

Comment les autres me perçoivent

Le type 6 s’exprime par l’évaluation du monde en termes d’anxiété et de trahisons potentielles. Il se place d’emblée du côté des plus fragiles et des persécutés en refusant souvent l’obéissance à un ordre établi (même le sien !).

Ce « rebelle » n’en est pas moins fidèle et se place en défenseur des causes perdues. Il oscille entre assurance et crainte, et s’organise en conjecturant l’avenir selon les pires hypothèses.

L’ego du type 6 le pousse à croire qu’il ne sera accepté que s’il est loyal envers les autres et s’il combat ses peurs.

Il a tendance à scinder les choses en deux catégories :

  1. rassurantes et vraies (son groupe et lui-même) ;
  2. angoissantes et douteuses (le reste du monde).

Sa passion dominante est donc la peur. Pour la combattre, le type 6 a deux possibilités : l’affronter ou la fuir. Cette particularité est unique dans tout l’ennéagramme.

 

Deux types 6 se partagent la place :

  • le 6 phobique angoissé ;
  • le 6 contre-phobique combatif.

Le type 6 souffre de dévalorisation, ce qui ne fait qu’amplifier sa confusion en matière de choix et d’axe de réflexion (vers l’intérieur ou vers l’extérieur ?!). Il a donc tendance à solliciter de l’aide, à multiplier les sources de soutien au risque de finir par se noyer dans un trop-plein d’informations et ne plus être en mesure de choisir. S’il y parvient, il agit avec rapidité, parfois de façon expéditive et précipitée.

Son rapport à la hiérarchie et au commandement est singulier :

  • la résistance pour le Six contre-phobique
  • la soumission pour le Six phobique.

Relations

L’anxiété liée au type 6 de l’ennéagramme tend à imprégner la personnalité avec une sorte de méfiance défensive. Les types Six ne font pas facilement confiance, ils sont ambivalents avec les autres, jusqu’à ce que les personnes aient prouvé leur bonne foi, à la suite de quoi les type Six sont susceptibles de répondre avec une loyauté inébranlable.

Le 6 ne se reconnaît que peu de qualités. Il se souvient peu de ses succès et de ses plaisirs. Il manque de confiance en lui.

Le profil du type 6 de l’ennéagramme

Je fais mon devoir, je suis loyal

 Schéma inconditionnel

 » le monde est menaçant, non fiable »

« Les gens sont des adversaires potentiels, il faut se méfier »

 

Schéma conditionnel

« Si je ne me méfie pas des autres, ils vont m’exploiter »

« Si les gens sont gentils avec moi, c’est qu’ils essaient de me duper »

 

Conséquences

Je doute beaucoup de doute, de tout, de moi, et j’ai tendance à attribuer aux autres des actions ou des intentions qu’ils n’ont pas forcément. Je veux clarifier la situation en défiant la sécurité et en affrontant le danger (style contre-phobique) ou en recherchant la sécurité et en évitant le danger (style phobique)

le doute et la peur pour évaluer les risques

Paradoxe :         

  • Rechercher trop de certitudes dans un monde d’incertitudes génère encore plus d’incertitude et d’anxiété.

  • A rechercher le mal de partout, on le trouve ou on le génère

anticiper, évaluer les risques, discerner le non-dit, loyauté, droiture

Pour cela : je projette (mécanisme de défense). C’est-à-dire que j’attribue la responsabilité aux autres de tout ce qui m’appartient ; pensées, émotions, scénarios (mes peurs, mes incertitudes…).

Le doute m’emporte jusqu’à la paralysie voire l’agressivité

Risque :

d’être perçue comme parano, imprévisible, rebelle, méfiant, défaitiste, agressif, peureux

LA CONFIANCE

  1. Acceptez l’insécurité comme faisant partie de la vie
  2. Développez la foi en vous, en les autres et en le monde
  3. Reconnaissez que la fuite et le combat sont deux réactions à la peur
  4. Observez votre peur et apprenez à l’apaiser
  5. Apprenez à vivre sereinement dans l’incertitude

Projections et ailes

Lorsque le type 6 de l’ennéagramme est en période de stress, il se projette vers sa région de désintégration. Il ressemble alors au type 3 par son côté prétentieux et antagoniste.

En phase de sécurité et de quiétude, le type 6 de l’ennéagramme se projette dans sa zone d’intégration et se comporte comme un type 9 épanoui, en se détendant, en se relaxant et en voyant le monde sous un angle optimiste.

  • Avec une aile 5 prononcée : le Défenseur.
  • Avec une aile 7 prononcée : le Copain.

Trouble de la personnalité & type 6 de l'ennéagramme

(et mécanisme de défense)

 

Basé sur les 10 troubles de la personnalité du DSM IV (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux). Le type 3 ne se retrouve pas dans le DSM, mais peut se rapprocher des personnalités multiples (Identification).

Personnalité

Mécanisme de défense

Ennéatype

Paranoïaque

Projection

Type 6


 

Schizoïde

Isolation

Type 5


 

Schizotypique

tbd

na


 

Antisociale

Déni

Type 8


 

Borderline

Introjection

Type 4


 

Histrionique

Répression

Type 2


 

Narcissique

Rationalisation

Type 7


 

Evitante

Projection

Type 6


 

obsessionnelle

Réaction

Type 1


 

Dépendante

Narcotisation

Type 9


 

Confusions et ressemblances avec d’autres types

Parce que le type 6 de l’ennéagramme a souvent du mal à apprécier l’étendue de sa propre peur, il s’identifie souvent à un autre type.

Il est courant, par exemple, pour les femmes Six, de se penser 2 surtout si elles s’identifient à un aidant, mais les Six ont une attitude beaucoup plus ambivalente vis-à-vis des relations humaines que les Deux, qui savent généralement exactement ce qu’ils veulent.

Les Six, s’ils ignorent leur anxiété, peuvent s’identifier en tant que 9. Mais les Neufs ont la capacité de se détendre et de faire confiance aux autres, ce que n’ont pas les Six.

Les Six peuvent s’identifier aux 4, surtout s’ils ont des inclinaisons artistiques, mais ils sont motivés par l’anxiété et la méfiance des autres sur leur loyauté au groupe ou aux règles. Quant le quatre est motivé par le besoin de se sentir différent des autres, de se sentir unique.

Ils peuvent s’identifier comme 5, surtout s’ils sont intellectuels, mais les Six sont en groupe, contrairement aux Cinq, et ils ont tendance à avoir une intelligence pratique.

Enfin, les Six contre-phobiques peuvent s’identifier aux 8, mais ils n’ont pas leur auto-certitude.

Autres ennéatypes

En savoir plus sur l’ennéagramme

Description de chacun des autres Ennéatypes

 

Laisser un commentaire